20/03/2014

Scandaleux et inutile.

 

secret3.jpg

 

Le Conseil d’Etat, suite à une discussion qui semble-t-il a été vive, a décidé d’enterrer le secret médical pour les détenus.

Nous sommes une société qui adore les approximations et les raccourcis.

Que retenir : que ce qui c’est passé à la Pâquerette est du au secret médical ?

Non, et non le problème de la Pâquerette est le résultat d’une calamiteuse gestion du service et de l’absence de tout contrôle interne et externe.

Pour se disculper, le CE a eu besoin de trouver le lampiste de service.

Le Toubib.

Facile.

Lui a-t-on posé des questions ?

Lui a-t-on demandé si le détenu était dangereux ?

A-t-on mis en place le minimum demandé soit une expertise indépendante ?

Et que faire d’un dossier sans explications et mise en perspective ?

On ne peut pas toucher au secret médical.

C’est un principe, un fondement de la société.

Que va faire un prisonnier quand il va savoir que le médecin peut et doit rapporter ce qu’il lui a dit. Et bien, il va se taire ou mentir.

Le rapport médecin-patient repose sur la confiance.

Si le secret médical n’existe plus, cette confiance essentielle disparaît.

Le médecin, pour le détenu, devient un agent de l’Etat, une balance.

La politique du tout sécuritaire de l’Etat vient d’atteindre une limite.

On touche à un droit fondamental qui est de pouvoir se confier, sans surveillance et contrôle. Un droit que le CICR a toujours défendu.

Le pouvoir du médecin dérange et a toujours dérangé.

Il semble que ce pouvoir énerve certains membres du gouvernement.

Alors on prend des décisions qui sont irréalistes.

Un centre de soins psychiatriques, Curabilis, sous la responsabilité de la sécurité.

Un directeur qui choisira les entrées. Imaginez que le directeur de l’hôpital vienne faire le tri aux urgences.

Et cerise sur le gâteau, la fin du secret médical.

Je me demande si le nouveau médecin chef, Monsieur Wolff, ne devrait pas refuser son poste. Dans ces conditions il ne peut pas travailler.

 

06:38 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Il y a bien des médecins d'accord d'accompagner les rapatriements forcés de requérants d'asile, en les droguant au besoin. Je suppose qu'il y en aura pour diriger Curabilis aussi.

Écrit par : duprontel | 20/03/2014

BB: Merci de votre prise de position frappée au coin du bon sens. Avons-nous un c.e. réactionnaire? On dirait que tout concourt à un retour vers le fascisme... avec les "meilleures intentions du monde"...

Écrit par : Johann | 20/03/2014

"Il y a bien des médecins d'accord d'accompagner les rapatriements forcés de requérants d'asile"

Dans ce cas il n'y a aucune atteinte au secret médical. Vous êtes hors-sujet duprontel !

Écrit par : Gipi | 20/03/2014

Le secret médical, cela sert avant tout a planquer le pognon que les docs se font au noir.

Écrit par : Anastase | 20/03/2014

Le secret médical ne sert qu'à protéger les médecins lorsqu'ils doivent répondre de leur actes devant la justice. Sinon, en ce qui me concerne je ne vois pas en quoi ça me dérange que l'on sache que j'ai la grippe ou telle maladie...

Écrit par : davide | 20/03/2014

Surtout lorsqu'on apprend qu'une expertise ordonnée par une compagnie d'assurance ou sur ordre d'un TAS est facturée 9'900 balles par le toubib.

Cher, cher toubib...

Écrit par : Keren Dispa | 20/03/2014

Cher Docteur, des personnes peinent à joindre les deux bouts et on apprend que des détenus ne font l'objet d'aucun suivi mais qu'ils peuvent bénéficier de sortie en compagnie de leur assitante sociale.

Pensez-vous que le secret médical à quelque chose à voir avec cela ?

Et bein non. Ce qui vous dérange c'est que vous allez devoir rendre des comptes et que vous ne pourrez plus vous cacher derrière un quelconque secret. Il va falloir enfin que vous donniez des explications et surtout que vous preniez des décisions.

A bon entendeur.

Écrit par : Laurent | 21/03/2014

Il y en a pas mal qui vomissent leurs commentaires sans savoir de quoi ils parlent !!
Le secret médical protège les patients et en aucun cas les médecins.
Consultez ne serait-ce que Wikipedia avant de la ramener pour dire des inepties !!

Écrit par : Gipi | 21/03/2014

100% d'accord avec Gipi

Le secret médical protège les patients. Voulez-vous vraiment que l'administration, votre employeur, ... soient au courant de vos éventuels problèmes médicaux.

Une personne qui a des problèmes en parle plus librement et plus volontiers avec son médecin s'il sait que cela va rester entre lui et le médecin !

Imaginez une société où bien des services, des assurances voir un emploi vous sont refusés parce que vous avez telle ou telle pathologie voir même une probabilité de développer une maladie.

J'ai vu il y a pas longtemps un film sur le thème (je ne me rappelle plus le titre). Les enfants étaient dépistés à la naissance. L'enfant en question avait un certain nombre de risques de développer des pathologies (problème cardiaque, hémophilie par exemple) et une grande probabilité de mourir très jeune. Les parents ne trouvaient pas de crèches qui acceptaient leur enfant car elles ne voulaient pas courir de risques.

Cela n'est qu'un film mais montre jusqu'où ou peut aller si on accepte de lever le secret médical !

Écrit par : MC | 21/03/2014

Il serait bon dans ce cas de connaître le dossier médical de tous nos politiciens.

Écrit par : Menouda | 21/03/2014

Les commentaires sont fermés.