02/04/2014

Que se passe-t-il exactement sur le chantier du CEVA !

 

Champel.jpg

 

Le communiqué de presse, nous apprenant que le chantier du CEVA aurait 2 ans de retard, sans surcoût, m’a plus qu’étonné.

J’ai décidé de poser une question écrite urgente au gouvernement en demandant qu’un audit soit fait.

 

 

 

Secrétariat du Grand Conseil

Interpellation présentée par le député :
Bertrand Buchs

Date de dépôt : 31 mars 2014

QUE Numéro d’objet

 

Question urgente écrite

 

Faut-il croire à un non dépassement des coûts du CEVA avec 2 ans de retard ?

Mercredi 26 mars 2014, nous recevions un communiqué de presse nous annonçant  que les travaux du CEVA avaient pris un retard de 2 ans.

Il faut bien dire que les explications données étaient peu claires et franchement préoccupantes.

Je remercie, le Conseiller d’Etat Luc Barthassat qui a décidé, dans un souci de transparence, de rendre compte tous les 3 mois de l’avancement des travaux et des possibles dépassements de crédit.

Des problèmes géologiques ralentiraient le creusement de tunnel de Champel. Pourquoi n’avoir pas anticipé ces problèmes ? Sachant qu’on creusait dans une moraine glaciaire avec la présence de terrain instable.

Mon souci est que cette raison soit utilisée pour cacher une sous évaluation initiale des coûts de construction.

Il se murmure, d’une façon insistante, que le coût final sera de 2 milliards, soit 500 millions de dépassement de crédit soit 250 millions pour le canton de Genève.

Il est donc essentiel que l’Etat établisse rapidement les responsabilités et soit renseigné sur une évaluation crédible des coûts engendrés par ce retard et par conséquent sur le montant final probable de la facture.

L’Etat a-t-il envisagé de demander un audit indépendant (Cour des comptes ou audit externe à l’Etat) le plus rapidement possible, afin qu’en cas de dépassement de crédits importants, l’Etat puisse prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver ses finances ?

L’Etat a-t-il envisagé de ne plus payer de factures supplémentaires en attendant cet audit ?

L’Etat a-t-il prévu de rendre responsable le maître d’œuvre de tous dépassements de crédit ?

 

06:16 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

C'est bien de vous inquiétez du trou financier que ce percement va sans aucun doute engendrer.
Vous auriez dû être plus attentif à ce que disait en 2013 le député Poggia (allez dans son blog : Avec le CEVA, de la plage à la montagne..) et vous constaterez qu'il avait un train d'avance sur toute la classe politique, hormis le MCG et pour cause.

Mais diable, nous sommes à Genève et comme on dit : " quant on aime on ne compte pas..."

Écrit par : Exprof | 02/04/2014

"quant on aime on ne compte pas..."

Surtout quand il s'agit de l'argent des autres ...

Écrit par : Gipi | 02/04/2014

Le MO, soit l'Etat étant lui-même mauvais, comment voulez-vous que les MOE, soit les entreprises soient bonnes. Et quand est-il du mandataire principal ?

Écrit par : jacques joray | 02/04/2014

Luc Barthassat va tout arranger.

Écrit par : Anastase | 03/04/2014

trouver financement 0 frais et interet bancaire pret propriétaire emprunt emprunt consommation emprunt immobilier crédit auto credit étudiant a paris bancaire

Écrit par : rachat de credit propriétaire | 09/04/2014

Les commentaires sont fermés.