29/04/2014

Faut-il tirer la prise ?

 

fibre.jpg

 

On ne peut pas s’absenter 15 jours, se retirer du monde dans un coin sans WIFI, sans se dire tous les jours : « mais que vont bien encore inventer les SIG ? »

Je me demande si nous ne devrions pas leur demander de payer des droits d’auteur au compositeur de la chanson « mais tout va bien Madame la Marquise ».

Parce ce que du genre : « Tout est sous contrôle, tout baigne, ne vous faites plus de soucis » ils sont devenus des champions du monde.

Cela devient un poil lassant et franchement énervant et je pèse mes mots.

Quand au Conseil d’Etat, c’est silence sur toute la ligne.

Nous allons avoir une séance extraordinaire du Grand Conseil.

2 heures pour parler du CEVA et des SIG, donc déclarations générales, coup de gueule de Monsieur Stauffer, de Monsieur Weiss et réponse du Conseil d’Etat.

Je peux vous faire la séance tellement elle est prévisible.

Conclusion : Tout va bien, tout baigne, tout est sous contrôle.

Je reviens à mon dada.

A quoi servent les Conseils d’administration des régies dites autonomes ?

Qui contrôle ?

Qui est responsable ?

C’est notre argent qui est en train de partir en fumée.

Ce qui se passe n’est pas la faute à pas de chance.

Conclusion : les Conseils d’administration des SIG (je réserve mon appréciation sur l’actuel) n’ont rien vu et ont failli.

Ne serait-il pas plus judicieux d’avoir une gestion directe du Conseil d’Etat et un contrôle renforcé du parlement ?

Faut-il qu’en juin un nouvel conseil d’administration soit mis en place ou faut-il que pour une période X, le Conseil d’Etat pilote, en direct, ce bateau ivre…

 

07:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.