08/05/2014

Rupture d'un fragile équilibre...

 

pharmacie3.jpg

Hier le Conseil National a voté une modification de la loi sur les produits thérapeutiques.

Les Pharmaciens pourront vendre directement des médicaments qui sont actuellement soumis à l’obtention d’une ordonnance médicale.

Par exemple des anti-inflammatoires ou des antalgiques.

Ne nous leurrons pas, cette décision a été prise sous la pression des lobbys pharmaceutiques.

Actuellement, les ventes de ce type de médicaments a tendance à stagner.

Par contre, lorsque ces mêmes substances sont en vente libre (par exemple à des dosages plus faibles), les ventes augmentent d’une manière significative.

Il faut donc contourner l’obligation de l’acte médical, avec comme but final, la vente en grande surface.

Nos collègues pharmaciens pensent que le législateur a pensé à eux.

Oh que non. Ils vont vite se rendre compte qu’ils ont été instrumentalisés.

Mais en attendant un fragile équilibre vient de se rompre.

Le médecin prescrit, le pharmacien contrôle et valide.

Ce double contrôle, par le médecin et le pharmacien, permet de diminuer fortement les risques d’effets secondaires.

Les pays qui ont poussé la logique d’une vente libre, comme les USA, dépensent des sommes pharamineuses en traitements des effets secondaires.

De cela, les lobbys pharmaceutiques s’en moquent.

 

Puisque que nous entrons dans un système dérégulé, la question de la propharmacie va obligatoirement se poser.

Pourquoi, les médecins genevois ne pourraient pas vendre eux-mêmes les médicaments ? Ce que l’on permet à l’un devrait être permis à l’autre. Simple égalité.

Les pharmaciens viennent probablement de marquer un superbe autogoal.

 

06:29 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

un patron de pharma avait déclaré un jour que son rêve serait de vendre des médicaments pour les gens en bonne santé, on y vient enfin...

Écrit par : Pascal | 08/05/2014

@Monsieur Buchs vous faites partie de ces petits bonheurs matinaux qu'aucun journal écrit ne pourra jamais égaler
Cependant en vous lisant je pense à une phrase célèbre .L'humain creuse lui -même sa tombe grâce à ce qu'il mange
Et je suis absolument certaine qu'un ancien dirlo psychiatre de grande renommée ,oui la plupart des anciens toubibs appartenaient à de grandes familles Suisses,lui vous dirait:C'est pas étonnant que vous réagissiez tous à l'envers du problème.Vous creusez votre propre perte en donnant tous les conseils nécessaires à ceux qui justement les utiliseront contre vous et ce continuellement tant que la vente libre existera par le biais d'Internet
Vos écrits bien torchés comme on disait sont souvent des gags mais reconnaissez tout de même que vous créez le lit de vos propres désillusions grâce à la technologie qui elle un jour prendra tout le monde en otage si ce n'est pas déjà fait
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 08/05/2014

Monsieur Buchs,je me permets de revenir sur un titre paru il y a quelques temps au sujet des métiers de la santé appelés à disparaitre et lors de l'émission Léman bleu d'hier soir je suis restée baba et il m'en faut beaucoup en apprenant qu'un haut responsable du Hug est notaire?
Dans notre canton les hommes d'Etat semblent enfin sortir d'une longue somnolence de l'ère lilliputienne espérons de même pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 09/05/2014

Vous vous êtes juste fait niquer par vos complices pharmaciens. C'est tout. MDR. J'apprécie surtout votre soucis des patients surtout lorsque vous concluez que les médecins devraient aussi pouvoir vendre des médicaments. On sent Hippocrate qui se réveille. Mais bien entendu Mon Bertrand et pourquoi pas vendre des forfaits Thalasso dans une clinique où vous seriez actionnaire, une ligne de produits pour dérider les fesses, des pareils pour la cellulite breveté par vos soins. j'ai déjà vu des voraces mais des gens comme vous cela devient rare. Les effets secondaires ont bon dos.

Écrit par : Anastase | 09/05/2014

au fait (ou pas tout à fait), que ce passe-t-il pour le français Antoine Vieillard au Conseil d'Administration des HUG ?

Le Conseil d'Etat ayant nommé le nouveau président du Conseil d'Administration des HUG,
que devient ce français A Vieillard siégeant au conseil d'administration des HUG devenu maire de Saint Julien, siégeant également au Conseil Général de Haute Savoie?

Écrit par : pierre à feu | 09/05/2014

Pourquoi faut-il toujours et toujours plus de médicaments?
Quand voudra-t-on enfin empoigner le problème par le fond: qualité de vie, conditions (y compris ambiance) du travail, insécurité (angoisse). Environnement (terre, eau, air) empoisonné. Pesticides, etc.

Pourquoi à "stress" devenu banal succède à grande échelle aujourd'hui "burn out"?

La dérégulation du systéme concernant l'automédication est-elle un plus pour la santé?

Pourquoi sommes-nous fatalistes?


Bruno Bettelheim qui fut emprisonné dans les camps de concentration allemands a noté (observé, donc, vécu, aussi) que les détenus "fatalistes" n'ont pas survécu.

Et si nous ne parvenons plus, ou plus assez, plus guère à ne pas être fatalistes, pourquoi?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/05/2014

Les commentaires sont fermés.