20/05/2014

Que se passe-t-il à l'office des bâtiments de l'Etat ?

 

école.jpg

 

Il y a des chiffres qui donnent des sueurs froides à notre ministre des finances.

750 millions pour pouvoir rénover les bâtiments de l’Etat.

Nos cycles et collèges sont en pitoyables états.

Il faudra probablement débloquer 50 millions pour procéder aux travaux les plus urgents.

Cela fait des années que ce département dysfonctionne.

A la commission de gestion, on nous a mené en bateau, avec toujours la même réponse, tout est sous contrôle. La nouvelle équipe est super, ce sont des professionnels, tout baigne.

Et puis changement de législature, on renfile le Pierre noir au nouveau, débrouille toi.

Pas très sympa.

Et on apprend que le directeur de cet office est sur le départ.

Il y a des choses que j’ai de la peine à comprendre.

Dans nos communes, les écoles sont en parfait état de fonctionnement. On s’en occupe, les budgets d’entretien sont demandés et votés sans discussion.

Que s’est-il passé au niveau du canton ?

A-t-on utilisé les sommes nécessaires pour d’autres travaux ?

A-t-on oublié de les prévoir ?

J’ai demandé que ce problème soit traité en urgence par la commission de contrôle de gestion du Grand Conseil.

La création d’une sous-commission est nécessaire. Il faut qu’elle puisse commencer ses travaux le plus rapidement possible.

 

06:38 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bien vu, docteur! À la direction d'un CO pendant 14 ans, je peux témoigner que certaines années, le budget d'entretien fut réduit à 0 et les autres, largement insuffisant pour couvrir le nécessaire. Cerise sur le gâteau, une fuite d'eau souterraine de 300 litres/jour a mis plus de trois mois pour être réparée! Certains fonctionnaires jouaient les cow-boys, indépendants et solitaires, méprisants l'avis des utilisateurs. Il est effectivement temps de renforcer la réorganisation, qui, il faut le reconnaître, à déjà commencé à la fin de l'ère Muller.

Écrit par : Jean-Michel Bugnion | 20/05/2014

Bien vu.

Écrit par : jack_line | 20/05/2014

Si je comprends bien les propose de J-M Bugnion, le problème viendrait de l'ère Moutinot ?

Écrit par : toto | 20/05/2014

Il faut dire que Monsieur Bugnion n'a jamais brillé par son intelligence mais plutôt par ses contacts au sein de l'instruction publique. Il s'est toujours incapable de défendre ses dossiers. La preuvre !

Écrit par : Anastase | 20/05/2014

Les commentaires sont fermés.