19/07/2014

Symbolique...

coiffeur.jpg


 

La « Julie » nous l’apprend aujourd’hui l’hôpital cantonal ferme son salon de coiffure et l’atelier d’animation de Beau-Séjour.

Voilà typiquement le type de décision que j’ai de la peine à comprendre.

Si c’est pour faire des économies, vous pouvez repasser car cela doit représenter des « peanuts » dans le budget des HUG.

Oui un salon de coiffure est utile.

Oui un atelier d’animation est utile.

Oui vouloir continuer à s’occuper de soi, lorsqu’on est hospitalisé, est important. Ne pas perdre sa dignité, ne pas se laisser aller, faire face, montrer aux autres que la vie continue.

Un salon de coiffure est un lieu unique et essentiel dans un hôpital.

Ceux qui n’ont pas compris cela, n’ont rien compris au fonctionnement d’un hôpital.  

 

Oui occuper les patients, d’une façon intelligente et thérapeutique est nécessaire dans un lieu fait pour des longs séjours et de la rééducation.

Cela aussi fait partir du processus thérapeutique.

Un atelier d’animation est nécessaire. Point barre, c’est comme cela.

Le remplacer par un appartement pour rééduquer des patients après un long séjour, très bien, mais cela ne doit être l’un sans l’autre. Et puis je rappellerais que lorsque Beau-Séjour a vu le jour, un bâtiment avait été construit uniquement pour y mettre ce type d’appartement. Et bien à la place on y a mis des bureaux.

 

Cela m’énerve au plus au point lorsqu’en plus j’apprends que des attachés de communications vont être nommés dans chaque département.

Au secours, ils sont devenus fous. 

12:01 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Oui Monsieur Buchs, ils sont devenu fous nos dirigeants politiques, tellement ils sont désemparées et incapables de volonté et de courage pour faire des économies aux bons endroits. Et Dieu sait qu'ils sont légions.

Écrit par : jacques joray | 19/07/2014

Monsieur Bertrand Buchs: "Au secours, ils sont devenus fous." Est-ce que tout simplement ils n'appliquent pas les règles de l'entreprise capitaliste? Attachés de communication = propagandistes. Nous y sommes.

J'ai de la peine à comprendre en quoi la suppression d'un salon de coiffure représente une "économie". Les coupes sont-elles gratuites?

Écrit par : Charles | 19/07/2014

La direction des HUGs n'a décidément plus aucun souci du confort du corps médical. Il faudra dorénavant que le dr Buchs trouve un autre salon pour se faire faire sa permanent mensuelle.

Écrit par : Quand on a dit ça, on n'a encore rien dit. | 19/07/2014

Oh non, la coupe est payante à Beau-Séjour et n'est pas incroyablement moins cher qu'ailleurs.

Pour avoir fait un stage durant 2 mois à Beau-Séjour, cette décision va à l'encontre du bien des patients mais surtout à l'encontre du processus de guérison et de réadaptation.
Les hospitalisations sont longues, les patients de Beau-Séjour sont souvent âgés, et le retour à la vie en dehors de la chambre de l'hôpital doit se faire progressivement. ça peut commencer par l'animation du Jeudi dans le parc, où tout le monde chante le "Lac du Connemara".

Après 3 semaines d'hospitalisation, mes patients retrouvaient clairement plus le sourire et le retour à la fin en allant se faire un jolie coupe de Cheveux.

Il faut sérieusement se demander quelle santé nous voulons, quelle vie nous voulons pour nos personnes âgées malades!

Écrit par : Brice Touilloux | 19/07/2014

A force de voir chacune de leurs décisions critiquées de parts et d'autres (quelque soit la décision par ailleurs), c'est normal qu'ils doivent engager des attachés de communication !!! Ils vont devoir répondre aux questions/remarques émises par le Dr. Buchs...

Sur le fonds, il est inquiétant de constater que, dans toutes les administrations, le personnel au contact de l'administré (personnel soignant, enseignants,...) soit plutôt en diminution et que le personnel administratif (direction, communicants, consultants,...) soit plutôt en hausse.

D'un autre côté, cela peut permettre aux premiers de se concentrer sur leur travail de base.

Écrit par : MC | 21/07/2014

Pour le coup, j'ai bien envie de dire que je suis d'accord avec vous.

Qu'en est-il ailleurs? Savez-vous si les autres hôpitaux suisses ont un salon de coiffure ?

Car franchement, si Genève est le seul grand hôpital de Suisse à ne plus considérer qu'un salon de coiffure peut aider un malade à "se refaire une tête", alors là, je me fâche aussi.

Écrit par : JDJ | 21/07/2014

Cher JDJ
Il existe des salons de coiffure dans tous les grands hôpitaux.
Pouvoir se faire coiffer fait partie du processus de guérison.

Écrit par : Bertrand Buchs | 22/07/2014

Ricet Barrier lui répondrait ,y'a plus de sous papa, y'a plus de sous maman!

Écrit par : lovsmeralda | 22/07/2014

Merci pour votre réponse, je m'en doutais un peu, pour ne pas dire que je la craignais.

Eh bien je me fâche aussi, et à toutes les occasions je le dirai. Mais vous, en tant que Député, vous avez bien plus de moyens que moi. Si je puis me permettre, allez-y! Que ce salon sauve sa peu, et l'Hôpital son humanité.

Et dans un rêve inaccessible, qu'on commence aussi à songer à le rafraichir extérieurement en lui donnant une autre couleur que ce gris-béton.

Écrit par : JDJ | 22/07/2014

Les commentaires sont fermés.