29/07/2014

Où sont nos racines ?

 

chrétien.png

 

Nous sommes devenus complètement indifférents.

Vibrer pour la Palestine, protester tous les jours en déambulant, c’est dans l’air du temps.

Se révolter pour nos sœurs et frères chrétiens d’Irak, de Syrie, d’Egypte, de Palestine et d’Israël cela n’intéresse personne.

Notre inculture nous saute aux yeux.

Qui connaît leur rite, leur histoire.

Qui sait ce que nous leur devons.

A force de tout laïciser, nous avons perdu nos racines chrétiennes.

De parler du Christ, c’est quasiment inconvenant et déplacé.

Mon propos n’est pas de monter une religion contre une autre.

Simplement de rappeler que L’Europe est chrétienne et qu’elle doit être un minimum solidaire avec eux.

Je demande que la Confédération face preuve de générosité en accueillant celles et ceux qui veulent venir vivre chez nous.

Je demande que les Eglises sonnent à l’unisson leurs cloches pour nous demander de simplement penser à eux et de prier (car la prière est un acte universel).

 

06:34 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Tout à fait d'accord, Bertrand. La passivité européenne face aux autres religions monothéistes tient plus du complexe que de l'ouverture. J'aime rappeler mon enfance et la Belgique: on m'a enseigné tout petit à respecter les us et coutumes de l'invitant depuis mon tout jeune âge. A eux d'en faire autant. Mais l'actualité soulève une autre facette: ne devrions nous pas faire cause commune en dénonçant la destruction de nos valeurs culturelles communes à Mossoul? Et réaffirmer par là nos identités historiques? Une musulmane a vertement été remise en place par une étudiante américaine: "Ce ne sont pas les 75% de musulmans pacifiques, mais bien les 25% restant qui s'expriment, pire les 19 personnes qui ont participé à la destruction des Twins." Là aussi est le problème... Commençons alors par affirmer notre identité... et eux, la leur: s'ils montrent des velléités hégémoniques, alors nous aurons des réflexes identitaires.

Écrit par : Etienne Coquoz | 29/07/2014

Les Eglises elles-mêmes sont responsables de ce foutoir .N'est-ce pas l'Eglise Catholique qui adore rallumer les feux de la Saint Jean? vivement la Saint Barthélémy!
Et dire qu'il faut lire des messages de paix de la part de responsables qui ont eut à cœur d'enfermer des gosses ou filles mères,de qui se moque t'on
Il y a des choses quand on est Protestant et connu pour protester que l'esprit n'acceptera jamais, désolée de ce cri du cœur!
le simple citoyen lui n'a aucun problème et prie dans son cœur sans le crier sur les toits ,nul besoin de publicité c'est un acte personnel sinon c'est de l'endoctrinement si cher à la Scientologie qui elle-même fait tout pour faire basculer même les églises dites officielles mais une fois le mouton noir entré pour s'en débarrasser c'est une autre question et c'est peut-être là que le bât blesse au sein de nombreuses églises

Écrit par : lovsmeralda | 29/07/2014

100'000 chrétiens assassinés chaque année parce qu'il sont chrétiens… Et les chrétiens s'en fichent et refusent même de le voir.

Le perte d'identité, la méconnaissance de l'histoire, le positionnement strictement émotionnel que nous proposent les médias sont autant d'ingrédients de la passivité que vous mettez en lumière.

Écrit par : archi-bald | 29/07/2014

Une personne qui ignore quels sont ses parents est en mesure de se dire que les racines de ses géniteurs sont en elle et que personne ne peut l'en amputer. "Prions aussi pour ces juifs perfides"! était dit en chaque église catholique au jour du Vendredi-Saint. La bible, le Nouveau Testament, nous renvoie à l'Ancien Testament, à chaque page nombreux versets. On dit aussi première et seconde Alliance. Jésus précise qu'il n'est pas venu abolir la loi (les cinq premiers livres) de la Bible).
Mais il n'en demeure pas moins que le fils premier-né d'Abraham ne fut pas Isaac mais Ismaël ("il pense") avec la servante Agar... la femme d'Abraham, Sara, pensant ne pas pouvoir donner des enfants à son mari. Erreur! plus tard elle devient enceinte d'Isaac ("il rit"). Redoutant que l'héritage d'Abraham concerne Ismaël Sara parvient à faire chasser Agar et son fils dans le désert. D'où, ensuite, les Ismaélites qui, par la suite, rejoignirent l'islam. Pour Abraham... je suggère la lecture Les secrets de l'Exode. Le nom des deux auteurs un peu compliqué directement sur Google dès après ce titre. Selon eux extraordinairement érudits il ne s'agit pas seulement de lire la Bible en ses traductions. Il faut encore décoder certains passages. Ainsi Moïse trouvé dans les roseaux signifie qu'il est prince égyptien de par le ROSEAU symbole de la royauté égyptienne. Moïse, prince égyptien fut révélé par Freud dont un aïeul était brillant exégète juif. Une palette fournie des horreurs écrites sur les juifs trouve place en Jésus et Israël, par l'historien Jules Isaac, Ed. Fasquelle. Edifiant.
Un livre mystique juif, le livre des splendeurs, LE ZOHAR, évoque également la croyance en la réincarnation, comme en Inde, Egypte ou Bouddhisme selon laquelle l'âme rejoint la source dont elle émane. sans plus cette fois, après le nombre de réincarnations qu'il faut... un peu comme l'enfant qui redouble en class... trouver sur sa route des obstacles qui l'en empêchent.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/07/2014

Nos racines chrétiennes ne reposaient que sur le bouclier des croyances du roi pour consolider et protéger son pouvoir sanguinaire.Il en va de même pour les autres religions.

Virer les religion et penser par sois-même tout en s'instruisant sur la véritable histoire humaine, c'est l'avenir de l'Humanité. S'enfoncer dans une spiritualité sans fond et sans fondement, c'est aller au conflit permanent pire, vers un conflit mondial.

Les religieux sont aux ordres des monarchies et ce, quelque soit les couleurs et les pays.

Non, Monsieur Buchs, l'Europe n'est plus chrétienne à cause des collabos et les pétro-dollars.

Écrit par : Pierre NOËL | 29/07/2014

Pour un chrétien son frère c'est tout un chacun. Peu importe sa "race", sa culture et les croyances qu'il peut avoir,

Écrit par : Daniel | 29/07/2014

Ni pour l'un, ni pour lautre mais pour la paix avant tout! Quel est cet article d'une simplicité affligeante? N avez vous pas d autres choses à dire que de parler de la religion à ce propos et religions sans réflexion? Le contenu évasif de cet article est ridicule!

Écrit par : thibault | 29/07/2014

"Notre inculture nous saute à nos yeux". Vous devriez effectivement réfléchir un peu plus longuement sur cette phrase que vous avez écrite et la considérer avant de publier un billet aussi outrancier. Vous êtes député, si je ne m'abuse. N'y-a-t-il donc pas un certain niveau à défendre ? Ne vous privez surtout pas de penser et de peser vos propos avant de les poser aussi maladroitement par écrit (numérique).

Expliquez-nous, cher Député, en quoi la mobilisation pour une cause, quelle qu'elle soit, empêche tout autre forme de mobilisation pour d'autres. Existerait-il une exclusivité des causes à défendre ? Doit-on les hiérarchiser, et ce faisant, les mettre en concurrence entre elles ?

C'est exactement ce que vous supposez en invoquant les récentes mobilisations en faveur du peuple palestinien pour mieux les opposer à celles en faveur des chrétiens persécutés (car il y en à Monsieur… Il y a de l’information au-delà de la TdG). Les Européens, héritiers d’une histoire chrétienne, devraient-ils se mobiliser en faveur des chrétiens persécutés plutôt que pour le peuple palestinien, historiquement plus éloigné des Européens ? Est-ce que c’est à cette forme de tribalisme que vous faites allusion ? Où voulez-vous en venir ? Si « votre propos n’est pas de monter une religion contre une autre », c’est pourtant manifestement ce que vous faîtes en ne leur donnant pas la même légitimité sous couvert d’un argumentaire ethnocentrique.

"L'Europe est chrétienne". Non. L'Europe est plurielle. Que cela vous convienne/plaise ou non, il faudra vous y faire à cette réalité empirique. S'il est malhonnête et idiot de ne pas considérer l’importance historique du christianisme en l'Europe, il est tout aussi malhonnête et idiot de réduire l’identité européenne contemporaine à cela.

En bon chrétien que vous êtes, ne devriez-vous pas appeler à l’indignation et à la condamnation de toutes formes d’inégalités, de domination, de violation des droits de l’homme, et ce, indépendamment des origines, des orientations sexuelles, des confessions religieuses, etc. ?

Curieuse solidarité « chrétienne » ...

Écrit par : Pedro | 29/07/2014

Cher Pedro,
Il est très difficile de garder un minimum d'objectivité dans ce débat.
Si j'avais écrit une tribune pour les Palestiniens ou les israéliens , j'aurais recueilli des louanges.
Pour les chrétiens par grand chose.
Je me revendique comme un bon catho, pratiquant et je n'ai pas honte de parler de ma foi.
Je prie,oui cela peu arriver et je vous conseille de le faire, c'est une excellente thérapeutique. Et je prie pour tous sans exception. Comme le faisait un bon cure de carouge qui avait ouvert son église a toutes et tous sans ségrégation.
Mon propos est simplement de dire, n'oublions pas nos sœurs et frères chrétiens, et n'ayons pas honte de les soutenir dans leur détresse. Simplement.

Écrit par : Bertrand Buchs | 29/07/2014

Cher Monsieur Buchs, je vous propose de penser, réfléchir mais surtout vous instruire sur l'histoire véritable de nos ancêtres avant et après leurs invasions dans les grottes.

Ensuite, vous intéresser aux civilisations Sumérienne et Egyptiennes. Mais aussi aux Hittites etc. Vous comprendrez mieux que les croyances ne sont pas des certitudes, que le mensonge des rois a été jusqu'à inventer des divinités, d'ou sont nées le créationnisme, les religions qui plus tard serviront de bouclier aux rois afin de dominer, guerroyer, piller, torturer, brûler vif des scientifiques s'opposant à la terre plate, j'en passe et des meilleures.

les rois nous ont volé notre conscient, notre inconscient, notre naissance, notre vie, notre mort, et, comble de tout ils ont inventé l'enfer et le paradis et le coup de pied au cul pour nous asservir.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/80/Hattusa.liongate.jpg/370px-Hattusa.liongate.jpg

17 février 1600, Giordano Bruno brûlé vif par l’Église

Publié le 17 février 2012 | Mise à jour le 20 février 2008
Il n’est jamais inutile de faire resurgir un morceau de l’ HISTOIRE OCCULTÉE ; peut être un repère pour les nouvelles générations.

Giordano Bruno est né à Nola, près de Naples, en 1548.
Moine dominicain à 18 ans, il
doit quitter son ordre en 1575 car suspect d’hérésie.

BRUNO PRÉFÈRE LA LIBERTÉ DE PENSER
Il fuit d’abord à Rome, à
Venise, puis à Chambéry puis enfin à Genève. Dans cette ville, il entre
en conflit avec les autorités protestantes et doit fuir en France,
d’abord à Toulouse puis à Paris. Il sera torturé et brûlé vif pour avoir dénoncé la terre plate et s'être rangé du côté de Galilée et Copernic. "La terre n'est pas plate, elle n'est pas le centre du monde, elle tourne autour du soleil""

En tant que politicien, vous avez l'obligation de penser par vous-même sans avoir à faire référence aux croyances, mettant les penseurs et les prieurs dans des eaux si troubles qu'ils en perdent leur latin et leur personnalité.

Nos racines sont dans la mer, nous sommes des tétrapodes, il y a des millions d'années. Quant aux prières, depuis l'origine des religions elles ont induit en erreur des millions de gens, devenus des victimes pensant naïvement quelles pouvaient faire de ce monde un paradis. La méthode est obsolète la preuve l'actualité et ça:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/17/fatrasies-coraniques/

Beaucoup d'infos sur ce site, meilleur que les bouquins religieux et la prière:

http://atheisme.org/atheisme-textes.html

Merci de m'avoir publié.

Écrit par : Pierre NOËL | 29/07/2014

Les commentaires sont fermés.