29/09/2014

La bataille ne fait que commencer...

 

caisse publique 2.jpg

 

4 cantons romands, plus la région francophone de Fribourg, ont décidé hier de dire non au diktat des caisses maladies.

Les gouvernements de ces cantons ont clairement fait campagne pour une caisse maladie publique.

Des questions ont été posées, aucune réponse n’a été donnée.

Ce n’est pas cette loi sur la surveillance des assurances maladies, votée en urgence juste pour faire dire que le parlement fédéral agit, qui va suffire.

La bataille ne fait que commencer.

Je vais me battre pour que les réserves soient cantonalisée.

Je vais me battre pour que la chasse au bon risque soit interdite.

Je vais me battre pour obliger les caisses à constituer des réserves uniquement au minimum légal et pas au-dessus. Tout ce qui dépasse ce minimum devant être rendu aux assurés.

Je vais me battre pour que les caisses de base soient séparées physiquement des caisses privées.

Une caisse faisant la base ne pouvant plus faire du privé.

Je vais saisir la Cour des comptes pour savoir si elle a la possibilité juridique d’auditer les comptes des caisses maladies travaillant sur le canton de Genève.

7000 francs, en moyenne, par assuré et par an cela suffit (en comptant la franchise minimum et la participation).

14000 pour un couple et 20000 pour une famille avec deux enfants.

Cela suffit.

Des augmentations de primes qui sont plus hautes que l’augmentation des coûts de la santé.

Cela suffit.

Des réserves qui sont plus élevées que le minimum légal.

Cela suffit.

Tous ensemble menons le combat.

 

06:44 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

A mon avis, vous devriez vous battre pour les 56 % et des poussières. Récoltez leurs noms et faites-les entrer dans la Caisse Unique. Bon courage!

Pour les autres 44%, ils préfèrent la liberté de choix.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 29/09/2014

"Je vais me battre pour obliger les caisses à constituer des réserves uniquement au minimum légal et pas au-dessus. Tout ce qui dépasse ce minimum devant être rendu aux assurés".

ouh la la !!!!Bertrand, on se prend pour Churchill maintenant. Allez poser une petite crotte dont vous avez le secret au GC. Cela suffira amplement.

Écrit par : Anastase | 29/09/2014

Plutôt que de vous battre sur les réserves et les 5% des coûts liés à la partie administrative, vous devriez peut-être commencer par vous battre contre la hausse de 82% des coûts de la santé que vous avez relevée dans votre précédent billet !

A quand une initiative visant à améliorer la prévention auprès des assurés/patients ?

A quand une initiative visant à améliorer la coordination des soins / diminuer les doublons dans les traitements ?

...

Écrit par : MC | 29/09/2014

On se demande bien pourquoi diminuer le nombre de jours pour le service militaire quand on voit autant de bonnes volontés décidées à se battre(rire
je ne sais pas mais en ayant entendu un médecin qui sans doute passait beaucoup de temps sur Internet , je ne vise personne en particulier , et qui se fait voler tous ses dossiers sans y avoir rien vu pour les retrouver étaler aux yeux de tous sur la toile tout ceci me laisse très dubitative (je plaisante il va de soi mais les patients eux n'ont pas rigolé

Écrit par : lovsmeralda | 29/09/2014

Cher MC,

Vous avez tout à fait raison mais la marge de manœuvre au niveau du canton est nulle et il faut agir au niveau fédéral. Mais avec les représentants que nous avons, on oublie.
Je vais discuter avec Monsieur Poggia pour de nous avancions d'une manière informelle sur ce sujet.
Il serait intéressant de ne plus payer la subvention aux caisses pour les cliniques privées et de consacrer cette argent à la prévention.

Écrit par : Bertrand Buchs | 29/09/2014

Les commentaires sont fermés.