07/11/2014

Sommes-nous des hypocrites !

 

réfugiés.jpg

 

Quel vent de révolte contre les juges étrangers.

Depuis que la cour européenne des droits de l’homme, organisation à laquelle nous participons, a accepté le recours d’une famille afghane, nous avons tous revêtu notre habit de Guillaume Tell.

Il faut respecter la loi. Un point c’est tout.

La cour européenne ne dit pas autre chose, mais elle ajoute que pour une famille, il faut simplement s’assurer que des conditions d’accueil minimales soient mises en place.

Garantir le regroupement familial, avoir un logement salubre et une possibilité de scolarisation.

Rien d’autre.

L’obligation de rester sur le territoire d’entrée en Europe n’est plus gérable. L’Italie doit assumer la quasi majorité des réfugiés.

Trouvez-vous logique que nous fermions les yeux ?

Vous savez à quoi ressemble notre réaction : a un symptôme d’un état dépressif.

Nous ne voulons plus sortir de chez nous. Nous voulons être protégés. Nous n’avons plus de projet d’avenir à part vivre au jour le jour.

Et surtout nous ne supportons plus l’autre, qui devient une potentielle agression.

Nous ne vivons plus. Nous survivons.

Va falloir mettre en place une psychothérapie collective.

07:03 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

la dernière phrase fait sourire car c'est exactement ce qui se pratique dans toute secte qui se respecte et la Scientologie est passée maitre dans cet art ,elle qui chapaute de nombreuses autres mouvances vous allez être cher Docteur très sollicité/rire
Bonne journée Monsieur Buchs

Écrit par : lovsmeralda | 07/11/2014

Pourquoi ne pas s'attaquer au fond du problème des migrants qui n'est pas chez nous mais concerne les gouvernements de ces pays.

Un médecin rhumatologue peut-il traiter ses patients sans chercher la cause du mal?

S'il y a une inondation suffit-il d'écoper ou commencer par couper l'arrivée d'eau malencontreuse?

On a dit pis que pendre de "droit à l'ingérence" suggéré par le Dr Kouchner mais pour ma part je ne critiquerai qu'une chose: il manquait un mot. Lequel? droit d'ingérence "active"! Inutile d'aller voir sur place ce qui se passe pour repartir ensuite comme tout bon journaliste qui se rend aux nouvelles sans le moins du monde, pas toujours, mais souvent! s'engager à faire quelque chose sur place. Notre pays ne peut pas accueillir le monde entier surtout s'il veut faire du bon travail en trouvant un emploi pour chacun. Sans oublier les futurs réfugiés du changement climatique et le chômage qui augmentera de façon tragique dès l'entrée en scène des robots qui se substitueront à l'homme en lui prenant son travail. Nous sommes désormais en plein entrés dans le domaine de la science-fiction peut-être moins divertissant à vivre qu'à lire.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/11/2014

P.S. Modernité oblige. A prévoir à voir à compléter:

Zurich Parade Platz Zurich Robotik Parade Platz!




Autre MONOPOLI

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/11/2014

Des petites villes italiennes deviennent Noires. Moi je ne vous dit que ça, s'il faut mettre en place quelque chose, c'est un blocus absolu aux frontières de l'Europe.

Sans quoi le pire est à (re)venir.

Écrit par : JDJ | 07/11/2014

Je partage pleinement votre avis et j'ajoute que les propos de JDJ me font froid dans le dos. Se rend-il compte qu'il vous donne raison sur la "psychothérapie collective" ?

Écrit par : Michel Sommer | 08/11/2014

Ahhh ... la belle Union Européenne ... incapable de solidarité envers ses propres membres.
Désires-vous toujours y adhérer à ce "machin", pour ne plus le désigner comme Empire ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09/11/2014

@ M.Sommer : Vous pouvez avoir froid dans le dos, moi ce que je sais c'est que bien des Italiens (j'en ai accueilli plusieurs récemment) en ont plus que ras-le-bol de cette avalanche qui vous est bien lointaine dans votre vie.

L'un d'entre eux vis dans un immeuble au pied duquel il y a en permanence une centaine de Noirs qui ne font que regarder qui passe par là. Pour l'avoir vécu aussi, je puis vous dire que s'il s'agit d'avoir froid dans le dos, c'est quand les Italiens se révolteront.

Libre à vous d'avoir les frissons que vous voudrez.

Écrit par : JDJ | 09/11/2014

à JDJ

Vous interprétez mes paroles un peu vite !
Ce qui me fait froid dans le dos, c'est la solution que vous souhaitez apporter au problème.

Pour la situation interne de l'Italie et des Italiens, je n'ai jamais prétendu qu'elle était rose.

Écrit par : Michel Sommer | 09/11/2014

Bof, je suis un italien du sud et je démens les propos paranoïdes et particulièrement stupides de JDJ.

Écrit par : Franco | 09/11/2014

@ Franco : Démentez ce que vous voulez.

Sachez toutefois qu'il y a plein de gens qui ne vont plus en vacances en Italie car sur les plages vous ne pouvez rester plus de 5 minutes sans qu'on vienne vous vendre une tonne de chose par ces malheureux Noirs, même si vous dormez.

Sachez que les gens dont je parlais sont aussi Italiens (gens et pays que j'aime), mais au hasard de mes rencontres, je certifie avoir entendu un ras-le-bol énorme.

L'avalanche continuant, on verra bien ce qu'il adviendra. Vous pouvez me traiter de parano ou de tout ce que vous voulez.

Mais voyez le hasard, ce soir à Mise au point il y avait un reportage sur la montée du parti Néo nazi allemand, à cause des étrangers. Là aussi, prenez-moi pour un parano si vous voulez.

Moi je considère qu'à continuer comme ça, l'Histoire va se répéter.

Écrit par : JDJ | 09/11/2014

"Va falloir mettre en place une psychothérapie collective."
Ouais, cela s'appelle une bonne vieille guerre et ne vous en faites pas, elle a déjà commencé. Le fait de considérer comme HL que les Erythréens ont autant de droits sur ma terre, la Suisse, est déjà un casus belli. Traiter les partisans d'Ecopop de xénophobes, de racistes (le prof Challandes ce matin sur RTS) en est un autre. Prétendre que la DDC qui favoriserait le planning familial commettrait un crime d'ingérence dans les affaires étrangères en est aussi un, VU QUE DEPUIS 50 ANS LA SUISSE FAVORISE L'HYPER-CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE AFRICAINE, en aidant l'agriculture, la fourniture en eau et les soins médicaux...
En mettant les médias suisses au service des USA contre la Russie, au service de l'Europe contre nos propres intérêts (à l'exception de la seule personne qui voterait OUI à l'Europe, François cherix...), tout cela sont des casus belli.
Le peuple suisse a des soupapes et peut encore s'exprimer. Raison pour laquelle le PLR/PS veut supprimer l'accès aux initiatives. Ce sont deux ou trois juges triés sur le volet sur le critère de leur obédience aux mafias PLR/PS qui décideront si l'initiative est compatible avec le droit international...
Et à propos, l'initiative pour la pré-éminence du droit national sur le droit international, elle est compatible avec le droit international ? Sa Seigneurie de Bxl Viviane Redding nous autorisera-t-elle à la voter ?

Écrit par : Géo | 10/11/2014

Petite correction : "les Erythréens ont autant de droits sur ma terre, la Suisse, que moi"

Écrit par : Géo | 10/11/2014

Intéressant tout ce débat. Il y a aussi un manque d'information global. En tant que professionel des flux migratoires il y a quelques informations a apporté afin de mieux comprendre ce qui se passe.

Tout d'abord je sais que certain pays européens ne peuvent plus gérer les flux. C'est tout cas le fait de la Grèce actuellement. Tout migrant ayant fait une première demande ce pays et qui retrouverait sous un statut de NEM Dublin (non entrée en matière) ne peut être renvoyé dans ce pays sous peine d'amende. La Belgique s'est vu infligé quelques milliers d'euros car elle avait renvoyé un requérant. Aujourd'hui je n'ai pas connaissance d'autres pays qui se retrouverait dans cette situation. (L'Italie et l'Espagne arriveront dans cette liste tôt ou tard). La raison est la crise économique qui nous frappe.

Par contre, concernant les erythréens il y une chose qu'il faut bien comprendre. Un majeur partie de ces personnes avaient trouvé refuge en Libye. Depuis l'entrée en guerre du monde contre ce pays et la mise au pouvoir, par les occidentaux malheureusement, des sous-fifres à Al Qaida, la recrudescence des migrants a fortement augmenté. On oublie que la guerre amène de l'immigration. En parlant d'immigration, en terme de chiffre nous sommes toujours sous les seuils des années 1990 ou les demandes explosaient. Les portes de cette guerre étaient aussi beaucoup plus proches.

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/01/07/blank/key/01/04.html

Donc en résumer rejoindre l'Europe, non car le problème reste le même. On doit s astreindre aux décisions européennes et internationales. Il est malheureux de vous le dire mais la Suisse ne décide certainement pas tout en matière d'asile. Ce billet n'a pas vocation d'excuser qui que se soit et du comportement de certain mais d'apporter un peu de lumière sur ce qui se passe et les conséquences. Facile de rentrer en guerre et de ne pas penser aux conséquences. Si les conséquences sont pensées avec des plans de reconstructions et une vraie aide a apporter la démocratie je dis oui. Malheureusement, que reste-t-il des printemps arabes ? il reste que le retour des islamistes malheureusement.

Écrit par : plumenoire | 10/11/2014

"L’idéologie de la mondialisation, antiraciste et multiculturaliste, sera au XXIe siècle ce que le nationalisme fut au XIXe siècle et le totalitarisme au XXe siècle, un progressisme messianique fauteur de guerres; on aura transféré la guerre entre nations à la guerre à l’intérieur des nations.»

Eric Zemmour pense comme moi...

Écrit par : Géo | 10/11/2014

Mais oui Géo c'est ce qui arrive lorsque l'on force sur Mein Kampf.je ne sais pas si vous réalisez la portée de vos propos mais je pense que pense que vos commentaires doivent aisément se qualifier pour incitation à la haine raciale. Vous avez raison, la Suisse devrait investir dans des programmes de stérilisation forcée pour enrayer la croissance démographique de l'Afrique au lieu de leur apporter des médicaments.

Le premier geste des Nazis arrivés au pouvoir a été de d'euthanasier les débiles mentaux, les crétins, les inadaptés. Vous vous rendez compte la chance que nous avons de vous avoir avec nous ?. Né quelques années plus tôt nous n'aurions pas la chance de lire votre vomi.

Écrit par : Anastase | 11/11/2014

Les commentaires sont fermés.