15/03/2015

Les partis poltiques rappelés à l'ordre.

 

GC.jpg

Il a fallu que la société civile nous secoue les puces pour que nous recevions le Saint Esprit et que nous comprenions avec étonnement que nous devions œuvrer pour le bien commun.

Cette fin de semaine, alors que depuis des mois le Grand Conseil dysfonctionnait, nous nous sommes mis d’accord, à une très large majorité, sur 3 grands dossiers.

L’affaire Adeline impliquant le devoir du Parlement de haute surveillance sur le fonctionnement de l’administration.

La politique des transports avec la création d’une gare souterraine à Cornavin et l’économie avec un renforcement des mesures de contrôles pour lutter contre la sous-enchère salariale.

Deux collectifs (Adeline et le collectif 500) qui ont travaillé avec humilité et intelligence pour trouver une solution en discutant avec les partis en dehors de toute idéologie et un accord entre syndicats et patronat transmis aux partis.

La société civile vient de nous envoyer un grand coup de pied aux fesses.

Pourquoi ces querelles stériles ?

Pourquoi toujours voter contre quand une bonne idée ne vient pas du bon bord ?

Pourquoi toujours calculer, soupeser et tout faire pour que l’autre ne récolte pas les bénéfices de ses propositions ?

La société civile a compris. Elle n’attend plus rien des partis. Elle les utilise uniquement pour faire fonctionner le système qui oblige un vote devant un législatif.

Il faut que nous réagissions et que nous nous réappropriions un vrai débat d’idées.

Nous sommes élus pour défendre le bien commun.

Nous ne sommes pas élus pour représenter des lobbys.

Nous ne sommes pas élus pour mentir et promettre la semaine des 4 jeudis.

Ne l’oublions pas...

Il y a quelques années on nous annonçait la fin de l’Histoire !

Sommes-nous arrivés à la fin des partis politiques ?

11:38 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

embarqués dans des luttes parfois intestines, dans la recherche unique du pouvoir, prisonniers de leurs idées, bien des élus nationaux, cantonaux et communaux ce sont éloignés de leur mission première, étudier avec pragmatisme les propositions et en tirer le meilleur pour le bien commun. Il est plus que temps de réagir, délaissons les querelles de personnes et là stigmatisation des uns ou des autres, Investissons dans l'action pour société ou le réalisme prendra la place du dogmatisme.

Écrit par : Arthur | 15/03/2015

C'est parfait ! Enfin un élu qui comprend qu'il a été élu pour le bien commun. Je vous félicite car vous êtes probablement l'un des seuls à penser de cette manière.
Car hélas, lorsqu'on a été élu, on en est d'abord fier. Puis on fait tout pour garder son siège. On écrit des articles, on se pavane à la TV, on fait parler de soi (par exemple en lançant des initiatives très chères, inutiles et vouées à l'échec, comme par exemple celles du 8 mars), on déglingue les idées des autres (même s'ils sont du même parti).
Bref, une fois élu, l'élu n'agit plus que pour lui-même. Il est partout sans être là où il faut.

Écrit par : Lambert | 15/03/2015

"Il a fallu que la société civile nous secoue les puces pour que nous recevions le Saint Esprit et que nous comprenions avec étonnement que nous devions œuvrer pour le bien commun."

Bel aveu, tout à votre honneur. Mais inquiétant tout de même de la part d'un vieux de la vieille !

Écrit par : PIerre Jenni | 15/03/2015

Nous sommes voisins avec la France, mais cela ne doit pas constituer une raison pour la copier.
Notre classe politique, semble s'éloigner du peuple, chaque jour un peu plus.
Il ne faut pas s'étonner du vote d'adhésion de la population envers le MCG, dès lors.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 16/03/2015

Nous sommes élus pour défendre le bien commun.

Nous ne sommes pas élus pour représenter des lobbys.

Nous ne sommes pas élus pour mentir et promettre la semaine des 4 jeudis.


Comptez sur nous pour vous le rappeler. Entre-nous vous ne manquez pas d'air. lorsque l'on sait que vous êtes le représentant quasi officiel des médecins au GC et que vous menez campagne pour eux à journée faite. Encore un coup du Saint-Esprit mon pauvre Bertrand. En tous cas, on voirt que l'on est en période électorale, PDC lave plus blanc. Bravo Lambert excellente description de notre député qui se drape soudain dans les plis de l'intérêt général, et comme vous le dites, se pavane, pérore, éructe, accuse maladivement la gauche de tous les maux, flingue ses copains de parti, lèche le fion du MCG, place sa famille dans des postes à responsabilité en j'en passe.

Bonne semaine à tous et en particulier au génie des Carpates, Vlad l'enfumeur du MCG.

Écrit par : Anastase | 16/03/2015

Les commentaires sont fermés.