07/07/2015

Faut-il poursuivre le "gentrification" du Vieux-Carouge ?

Carouge8.jpg

 

L’initiative pour un Vieux-Carouge complètement rendu aux piétons a été déposée.

Au vu du nombre de signature, sa validation est assurée.

Donc débat houleux en perspective au Conseil Municipal et très probable vote populaire. Encore qu’une acceptation par le CM est possible si la droite n’est pas au complet le jour du débat.

Sachant que la version light a mis 9 ans avant de pouvoir être réalisée, je risque d’être mort et enterré avant d’imaginer clopiner dans les futures rues piétonnes.

Mais revenons à nos petons.

Est-ce une bonne idée ou une fausse bonne idée ?

Et bien, pour moi, clairement une fausse bonne idée.

Existe-il actuellement un problème pour pouvoir déambuler tranquillement à pied dans le Vieux-Carouge ?

Non, les trottoirs sont larges et les voitures qui circulent peu nombreuses.

Va-t-on permettre aux commerçants de faire des chiffres d’affaires mirifiques ?

Non, toutes les rues piétonnes dans le monde le démontrent. Ce sont les enseignes passe-partout qui pullulent et les petits commerçants disparaissent.

Adieu les boucheries, les boulangeries, les épiceries ou autres petites surfaces alimentaires, les petits bistrots, bref tous les lieus qui font le caractère d’une ville. Des gens qui vivent et qui consomment au centre de la ville.

Au lieu de déposer cette initiative, il aurait été plus judicieux de réfléchir avec la Fondation immobilière de Carouge et la Fondation du Vieux-Carouge pour proposer une nouvelle mixité des logements dans ce secteur.

Le Vieux-Carouge doit redevenir populaire et non se « boboiser ».

Le Vieux-Carouge ne doit pas devenir une carte postale pour touriste en mal de fausse vérités, mais rester un peu bordélique.

Une ville pour bien vivre doit être un peu un foutoir.

06:46 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Le PDC qui s'effraie de la gentrification de Carouge, c'est un peu comme une campagne sur le diabète menée par des confiseurs.

Le problème c'est que toute cette fronde anti-zone piétonne est menée exclusivement par un célèbre tea-room du centre de Carouge et le PDC passe les plats comme d'hab. J'espère au moins qu'ils vous paient le café Bertrand avec le ptit chocolat qui va avec.

Écrit par : Anastase | 07/07/2015

Vous regrettez la tournure des évènements dans le Vieux Carouge. Malheureusement, c'est bien ce qui va se passer. Parce que ceux qui travaillent pour vivre dans le Vieux Carouge n'ont pas le temps ni l'argent pour mener campagne, celle que les édiles mènent aux frais des impôts payés par ceux qui travaillent... Ayant participé à la procédure pour maintenir ouverte la rue Saint Joseph, j'ai vu tomber en faillite, fermer, rendre le tablier ou carrément se déplacer plusieurs commerçants. Le résultat est bien facile à prédire...mais on n'arrête pas "le progrès", n'est-ce pas?

Écrit par : Isabel von Fliedner | 08/07/2015

Bonjour,

Ce serait bien de citer vos sources lorsque vous affirmez que "Va-t-on permettre aux commerçants de faire des chiffres d’affaires mirifiques ? Non, toutes les rues piétonnes dans le monde le démontrent".

A priori, ce n'est pas le cas
http://www.terraeco.net/commerces-voiture-centre-ville,58728.html

Ensuite quel rapport entre piéton et "boboiser" ? Pour vous "voiture" = "populaire" ?

N'importe quoi donc...

Écrit par : Guillaume | 10/07/2015

Les commentaires sont fermés.