18/08/2015

Ah, les vacances...

réfugiés2.jpg

 

Cela va redémarrer à plein pot la semaine prochaine.

Il va falloir attacher les ceintures, car cela va pétarader à tous les coins de rue.

Attention la cacophonie politique.

Je dois vous avouer que mon parti a fait fort. Dans le genre, je file le train à l’UDC et je le dépasse dans la dernière ligne droite. Il faut qu’ils arrêtent de fumer la moquette car ce genre d’attitude politique n’apporte jamais rien. C’est faux, cela apporte toujours une claque aux élections.

Bon tout le monde a sa solution pour les réfugiés.

En résumé, pas chez moi mais chez le voisin.

Franchement, comme en tout. Toujours chez le voisin.

Mais ce voisin idéal, comme le gendre, je ne l’ai pas encore rencontré.

Les réfugiés sont là, à nos portes, alors on se bouge et on arrête de les regarder comme des pestiférés.

On trouve une solution globale. On ne fait pas comme à chaque fois, tip top en ordre, on étudie chaque dossier dans le détail, pas trop vite, ne poussez pas, calmos…

La proposition du PLR est intéressante. L’admission provisoire.

Il y a urgence, donc on agit dans cette urgence.

On met sur pied une conférence entre les cantons et la confédération.

On étudie les moyens (habitats, soutien, financement), on fait preuve d’imagination et de charité.

Et chaque communauté fait un petit effort qui mettra peut-être à mal son confort, mais qui permettra à des gens sans rien et dans la détresse que pouvoir respirer.

06:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.