24/08/2015

Où l'on reparle du CEVA...

risque2.jpg

 

Avec cette question : Faut-il provisionner les risques ?

Le Canton et les CFF répondent non, avec un raison qui me décoiffe ; si on met des pépettes de côtés, les entreprises vont puiser dans la caisse en gonflant leurs factures.

Je croyais que la gestion des risques était maintenant encrée dans les pratiques du Petit Etat.

Pendant des heures, on nous en a parlé lors des réunions de la Commission de contrôle de gestion, lorsque nous avons revu la loi sur la gestion administrative et financière de l’Etat.

De toutes ces passionnantes discussions, j’ai retenu une chose. On doit définir les risques (l’Etat a même engagé des hauts fonctionnaires chargés de ce travail), les graduer et toujours, en cas de risque majeur, créer une provision.

Je rappelle c’est ce qui a été fait lors de la présentation des comptes 2014, lorsque l’Etat a décidé de provisionner 300 millions pour la caisse de retraite des fonctionnaires.

Alors il faut que les CFF m’expliquent leur façon de procéder !

06:34 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

peut-être parce que le "risque" de la caisse de retraite n'est déjà plus un risque, mais un trou avéré avec 1 retraité pour deux actifs... peut-on encore parler de caisse de retraite.... ne vaudrait-il pas mieux budgétiser les retraites des fonctionnaires systématiquement ce serait moins hypocrite.

Écrit par : assurancetourix | 24/08/2015

"l’Etat a même engagé des hauts fonctionnaires chargés de ce travail"
Voilà la phrase importante! Engager des "experts" supplémentaires semble être la seule réponse de notre Etat à n'importe quel problème. Et le coût supplémentaire pour un travail bidon n'est probablement pas pris en compte.

Écrit par : Mère-Grand | 24/08/2015

Messieurs les députés, allez-vous enfin vous pencher sur le projet Weibel ?
Ce sera l'occasion de sortir la tête haute de la cata annoncée si vous insistez avec l'agrandissement de Cornavin.

Écrit par : Pierre Jenni | 24/08/2015

Je m'associe à la supplique de Pierre Jenni pour qu'enfin les autorités compétentes étudient sérieusement le projet de M. Rodolphe Weibel qui mérite mieux qu'une lecture distraite et le regard suffisant d'experts ...
Le projet d'agrandissement de Cornavin m'inquiète moi aussi. Chacun tire à hue et à dia, certains pour un projet en surface, d'autres en sous-sol, alors que d'aucuns souhaitent maintenant voir la gare principale être déplacée à Lancy. Y a-t-il un pilote dans la locomotive qui aurait la sagesse de veiller à l'état de nos finances cantonales, bien mal en point ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 24/08/2015

Merci Jean.
Mais Monsieur Weibel est justement un expert... et pas des moindres.
http://www.domainepublic.ch/articles/author/rodolphe-weibel
En toute modestie.
http://mobilite.blog.tdg.ch/about.html

Écrit par : Pierre Jenni | 24/08/2015

@ Pierre Jenni :

Je connais l'intérêt et la contribution de M. Rodolphe Weibel pour tenter de résoudre les problèmes rail + route de la région genevoise, de même que son expertise dans ce domaine.

Les "experts" auxquels je faisais allusion gravitent au sein du "DETA", mais peut-être est-ce plutôt aux députés d'agir pour débloquer la situation ?
Je crains également un nouveau conflit d'intérêts entre la Ville et le canton à ce sujet. Ce genre de conflit que la nouvelle Constitution aurait dû nous éviter si la constituante avait été plus audacieuse. Mais on ne refait pas le monde ...

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 24/08/2015

Vous croyez vraiment qu'un projet soutenu par Jenni l'apôtre du tout bagnole viré par les pollueurs mais pas payeurs de sa propre organisation est crédible ? Soyons sérieux une minute. Monsieur Weibel est un imposteur soutenu par des milieux financiers qui y voient des opportunités.

Écrit par : Anastasea | 25/08/2015

et Vinci la multi française cheffe de chantier, pas responsable de ses chiffres?

un devis dépassé n'est pas un risque mais une arnaque
les coûts des briques sont dans les devis


et avec Jean Novel stés JND AJD,
c'est son associé spécialiste HUGAR qui nous bourre les garesceva de risques?

http://www.lesechos.fr/11/03/2014/LesEchos/21644-064-ECH_jean-nouvel-cede-la-presidence-de-son-agence-a-un-nouvel-associe.htm

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 25/08/2015

@ Anastasea :

" Monsieur Weibel est un imposteur soutenu par des milieux financiers qui y voient des opportunités. "

A supposer que votre affirmation soit vraie, il faudrait pour la rendre crédible nous en faire la démonstration.
On parle ici d'un projet beaucoup moins coûteux que l'extension souterraine de la gare Cornavin. Par conséquent je ne vois pas à quelles opportunités vous faites allusion, ni de quels "milieux financiers" il s'agit. Rappelons pour conclure qu'il s'agirait en l'occurrence d'investissements publics et non privés ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 25/08/2015

mais QUi peut répondre à votre question?

"Le Canton et les CFF répondent non, avec un raison qui me décoiffe ; si on met des pépettes de côtés, les entreprises vont puiser dans la caisse en gonflant leurs factures"

car les archis sont responsables des coûts des chantiers
selon lois suisses
soit Novel & associé HUGAR son spécialiste finances

et sous ces archis, les multis BTP français mandatées chef de chantier le sont, responsables de leurs coûts-devis : et selon lois suisses, se partagent la responsabilité des risques de dépassements des coûts estimés

la réponse est attendue des CFF & canton : ces administratifs ont-ils dérogé à ces règles, par contrat "spécial" avec les français?

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 26/08/2015

Les commentaires sont fermés.