23/09/2015

Le MCG et l'UDC ont eu un temps de retard à l'allumage.

feuilleBlanche.jpg

 

Vendredi dernier, à 20h30, le Grand conseil a discuté en urgences de la résolution du PDC demandant que la caserne des Vernets soit mise à disposition du canton eu cas d’un afflux important de réfugiés.

La proposition était pragmatique. Qu’allons-nous faire de ces milliers de personnes qui sont sur la route ?

Elle ne voulait pas s’immiscer dans le débat fédéral et surtout pas parler de la qualité ou de la qualification entre migrants, vrais-faux réfugiés.

Le Conseil d’Etat a reconnu le bien fondé de cette proposition puisque Monsieur Poggia a admis qu’il avait demandé une première fois la mise à disposition de la caserne. Face à un premier refus, le Conseil d’Etat a fait une deuxième demande.

Il semble donc que nous soyons tous d’accord sauf le MCG et l’UDC.

Le problème c’est que ces deux partis se sont dits : « Nous aurions du avoir cette idée et déposer des textes sur les réfugiés, élection fédérales obligent ».

Bon sang mais c’est bien sûr.

Et comme ils ont raté le coche alors ils ont eu l’idée du siècle ; une séance extraordinaire du parlement pour discuter de leurs textes, sachant bien que ces mêmes propositions auraient été rejetées lors des séances ordinaires (refus de l’urgence).

Alors que faire ?

La séance aura lieu, le règlement est formel, 30 signatures sont nécessaires.

Boycotter ? Ne pas prendre la parole ? Demander le vote sans débat ?

C’est toujours difficile de refuser de débattre. La démocratie exige une transparence complète même si les arguments de nos adversaires nous horripilent.

Je fais deux propositions : premièrement que la séance ait lieu après les élections fédérales et deuxièmement que les jetons de présences soient reversés à Médecins sans frontière et au CICR.

N’oublions pas que cette séance va coûter 36 000 francs (26 000 francs de jetons de présence et 10 000 francs de frais administratifs).

06:41 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

36.OOO.-- frs. C'est précisément ce que gagne par mois l'avocat mandaté par les HUG depuis 2OO7. soit au total 4O millions, 13è salaire inclus, évidement. Et les HUG ne sont pas son seul client, évidement, Mais ça y faut pas en parler.

Écrit par : norbert maendly | 23/09/2015

Les commentaires sont fermés.