02/10/2015

Non, non et non !

Non.jpg

 

Aujourd’hui, nous sommes convoqués pour une séance extraordinaire du Grand conseil.

L’UDC et le MCG ont demandé cette séance pour pouvoir discuter de 3 propositions de résolution sur le sujet des réfugiés.

« Aidons les réfugiés sur place »

« Revoir la répartition entre cantons des demandeurs d’asile et de revoir le montant des indemnités forfaitaires LAsi »

« Politique d’asile : Non au système des quotas de l’UE »

 

Notre réponse : 3 fois non.

Ces demandes n’ont qu’un but : interdire l’accès à notre canton.

« Passez votre chemin, vous n’êtes pas les bienvenus. »

On se claquemure, on détourne les yeux, on refuse de faire une peu de place pour des personnes fuyant une guerre.

Je ne reconnais plus mon canton.

L’esprit de Genève qui s’est construit sur l’accueil de l’autre.

Le protestant persécuté, le juif pourchassé, le tchèque, le hongrois, le cambodgien, le tamoul, le chilien et l’argentin persécutés par des dictatures.

Notre ouverture aux autres nous a permis de créer la Croix-Rouge, d’accueillir la SDN puis l’ONU.

Le Haut commissariat pour les réfugiés œuvre dans nos murs.

Quelle image donnons-nous ?

Qu’allons faire pour ces milliers de familles qui sont sur le chemin.

Elles ne vont pas faire machine arrière, rentrer en Turquie, au Liban.

Elles sont là. Le froid arrive, il faut trouver des solutions provisoires.

Genève doit prendre en charge une partie de ce gens.

Point.

Il ne peut y avoir de discussion, de posture politique pour avoir quelques voix en plus aux prochaines élections.

Un simple devoir de solidarité.

Je m’adresse à l’UDC et au MCG. Réfléchissez à vos propos, réfléchissez  aux dégâts d’image que vous allez provoquer.

Pensez-vous que le HCR va pouvoir rester dans un canton qui nie les réalités du monde, qui est incapable de sacrifier un peu de son confort.

Il y a des attitudes qui sont honteuses, surtout quand elles sont travesties au travers de vos 3 résolutions.

Si nous acceptons vos résolutions, si nous votons même un renvoi en commission, nous tuons Genève.

Alors le PDC votera 3 fois non et refusera de toucher ses jetons de présence. Nous ne voulons pas nous faire de l’argent sur le dos des réfugiés.

06:26 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

@Monsieur Buchs n'habitant pas votre canton je ne vais pas rentrer dans le débat mais votre titre m'a fait rire car depuis quelques jours nous avons reçu notre enveloppe de votes pour élire ce qu'il faut bien nommer des vedettes de cinéma
Et qu'obtient-on comme réponse ,avez vous voté ? sur 10 personnes 9 répondent ,l'enveloppe est passé à la poubelle ils nous ont tous usé les neurones avec leur guerre entre partis genre comédie électorale
A force de selfiage le trop paraitre en aura discrédité beaucoup et le but d'un politicien n'est pas de parader comme un éternel adolescent en recherche de sourires de la part de la classe féminine ce qui est aussi valable pour quelques politiciennes ,les plus sérieuses ne s'affichant que très rarement dans la galerie des acteurs ou préférant ne pas rentrer dans le jeu des perdants
Très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 02/10/2015

Monsieur Buchs,
Il y a deux choses que vous oubliez ou que vous omettez de mentionner:
1) Les immigrants qui déferlent sur l'Europe ne sont pour la plupart pas des réfugiés; quelqu'un qui risque réellement sa vie dans son pays et est accueilli dans un autre pays se fait tout petit, déborde de gratitude, se contente du minimum et n'aspire qu'à pouvoir retourner chez lui dès que ça sera possible. Pire, je dirais même que dans un réel cas de guerre, ce sont les femmes et les enfants qui vont se réfugier ailleurs en premier, mais les hommes restent au pays pour défendre leur patrimoine, leur terre, leur patrie. Mais là, rien de tout cela: juste des hommes en âge de se battre qui viennent par milliers en criant inch'Allah; ils revendiquent, ils veulent des logements, des revenus, etc... Ils violent les femmes, ils persécutent les chrétiens; il n'y a qu'à voir un peu les textes, les images, les vidéos qui circulent. Et on voudrait nous faire croire que ce sont des réfugiés. Non, nous assistons purement et simplement à une invasion de l'Europe, et si on laisse cela se faire dans 10 ans nos filles seront obligées de porter le voile intégral et la charia régnera en lieu et place de notre démocratie.
2) Ceci m'amène au second point: vous êtes d'un parti nommé PDC donc le C signifie "Chrétien". Comment, avec un tel nom, votre parti peut-il être si négligeant pour défendre ce qui a construit notre pays, ce sur quoi repose notre civilisation, la Chrétienté? Votre rôle et le rôle de tous les politiciens est avant tout de protéger les valeurs de notre société, celles que 2'000 ans de Chrétienté ont établies non sans peine; ces valeurs qui sont les seules à pouvoir assurer la paix et la prospérité d'un peuple. Il n'y a qu'à voir les pays d'où viennent ces envahisseurs, pays musulmans dans lesquels aucune civilisation ne se développe car ils ne cessent de se battre entre eux au nom d'un même Allah qu'ils utilisent pour justifier les pires comportements.
Monsieur Buchs, ouvrez les yeux et aidez votre parti à faire de même si vous ne voulez pas être les fossoyeurs de notre civilisation et du peuple suisse.
Salutations
Dominique Vuagnat

Écrit par : Dominique Vuagnat | 02/10/2015

M. Buchs, votre bon coeur ne touche pas le coeur du mal que vous voulez tâcler.
votre cible est excentrée de son objectif, où vous manquez au moins 2 plans:

- les migrants venant sur sol européen sont les opportunistes, dont un max obligés par leurs crimes (enrichissement par trafics d'humains & chantage aux tortures )

- le non-paiement de leur dîme par nombre de pays au HCR qui ne peut plus assurer ses missions de base, résultant en violences dans les camps de réfugiés depuis des années


et si vous ne l'êtes, les électeurs du 18 octobre en sont eux, bien conscients:
votre position ne bénéficie qu'à l'immigration d'une masse de négociants de chair humaine

ces derniers temps poussés à partir des terres où leurs communautés musulmanes ont finit par les reconnaître, ne les condamnent pas mais les rejettent avec leur fortune ammassée


l'absence de lucidité de votre proposition
ne rend service qu'aux populations islamiques locales,
ne favorise que les passe-droits européens accordés à passeurs & traficants du Maghreb


ce qui est de l'inconscience: comparer la migration sauvage de masse actuelle avec la fuite face au nazisme des années 1940

ce qui est de l'inconséquence: le timing.
il aurait fallu vous battre dès 2001 pour que les institutions internationales - Conseil de Sécurité de l'ONU en tête, ne soient pas les moulins à vent d'aujourd'hui
Il aurait fallu vous battre bien avant 2009, pour que le HCR - dernier rampart d'activisme humaniste - soient en mesure d'assurer ses missions d'assistance & de rapatriement.


Pêchez-vous l'électoralisme à l'emmotionnel?
votre position aux 3xNon ne fait qu'alimenter ces moulins-à-vent, ne sont que lettres mortes, ne changent rien à la situation des réfugiés ayant-droit à l'asile de fait, soit depuis 2009:


Sinaï. Trafic d'êtres humains d'une ampleur considérable.

Depuis 2009, environ 50 000 Erythréens ont été torturés dans le désert du Sinaï. Fuyant la dictature, ils sont enlevés à la sortie de leur pays puis déportés à 3 000 kilomètres dans ce désert coincé entre l’Egypte et Israël.
Enchaînés les uns aux autres, ils sont alors torturés quotidiennement afin de pousser leurs familles à payer une rançon atteignant jusqu'à 50 000 dollars.
Ceux qui n’y parviennent pas ou qui ne survivent pas aux sévices qu'ils subissent sont jetés dans des fosses communes.

http://www.rfi.fr/afrique/20141109-migrants-corne-afrique-plus-plus-exposes-torture
http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/24/sinai-trafic-detres-humains-rapporte-millions-255017

HCR - enfants syriens nés Apatrides
Selon les estimations, des dizaines de milliers d'apatrides vivent au Liban.

Les réfugiés syriens nés au Liban sont particulièrement à risque. Une enquête de 2014 concernant 5 779 nouveau-nés syriens a montré que
72 pour cent d'entre eux ne possédaient pas de certificat de naissance officiel,

ce qui soulève des préoccupations quant à la reconnaissance de leur nationalité par les autorités syriennes.

http://www.unhcr.fr/pages/4aae621d5d1.html

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 02/10/2015

JE VOUS LAISSE JUGE.

"J’ai connu quelques-uns de leurs survivants et la grande réalisatrice française – et néanmoins noire – Euzhan Palcy leur a consacré un très beau film."

La dernière fatwa de Philippe Souaille...Pas mal non ? Il pourrait rejoindre le MCG non ?

Écrit par : Anastase | 05/10/2015

Les commentaires sont fermés.