28/10/2015

De l'utilité d'une rue piétonne.

rue.jpg

 

Après 8 ans de palabre, de recours, Carouge s’est doté de son T piéton, un côté de la Place du Marché et un petit bout de la rue Saint-Joseph.

Une inauguration plus tard, pas grand-chose à part un immense vide.

Admettons, qu’il est probablement encore trop tôt pour se faire une opinion.

Il faudra peut-être attendre Noël, la Saint Nicolas, ou la saint Glinglin pour pouvoir danser sous les platanes.

Une rue pour vivre doit attirer du monde. Etre un but.

Il ne suffit pas d’ériger des barrières, entre nous une simple horreur, au bout de chaque rue, pour que cela marche.

Il faut animer, décorer, donner envie de déambuler.

Pour moi, qui chaque soir traverse me belle cité à pied, ces rues n’amènent rien.

Et cerise sur le gâteau, les commerçants sont furax, car ils ont appris qu’ils vont devoir faire eux le boulot d’animation et qu’en plus  la location de l’espace public pour les terrasses va probablement doubler.

Il aurait mieux fallu réfléchir à un concept de fermeture temporaire, ce qui était déjà le cas, lors d’événement particulier.

Se mettre ensemble, autorité, commerçants, pour le bien de Carouge.

Physiquement, on a fermé deux rues. On ne voit que l’interdiction, alors qu’on aurait du ouvrir, permettre, imaginer.

C’est raté, car il n’y a pas de supplément d’âme, simplement l’application d’une politique politicienne.

06:35 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ce ne sont pas les commerçants qui décident à Carouge et en particulier pas Wolfie et sa clique. C'est le peuple, et le peuple a décidé par l'entremise des ses autorités élues. je vous rappelle qui vous n'avez pas été élu donc vous êtes prié de respecter les décisions des autorités légitimes de cette ville. Si les commerçants ne sont pas contents ils n'ont qu'à déposer un recours administratif.

Écrit par : Anastase | 28/10/2015

Les commentaires sont fermés.