07/12/2015

Nous assumons ...

Grincheux.png

 

Oui, le Grand conseil a débattu pendant 7 heures de la mobilité dans notre canton.

Certains crient au scandale, au temps perdu, à l’argent du contribuable jeté par les fenêtres.

Cela n’en valait-il pas la peine ?

Depuis des années, nous étions incapables de nous entendre. Tout projet était envoyé par le fond et les débats se résumaient à des injures et à des coups bas.

Madame Künzler en a fait les frais, alors qu’elle n’avait pas démérité, mais voilà c’était une verte et pour la droite, le diable en personne.

Pro bagnole contre pro vélo.

En réponse à l’initiative des Verts sur la vitesse commerciale des transports publics, nous avons décidé d’opposer un contre-projet.

Il a donc fallu l’écrire. Nous aurions pu choisir un texte de droite, à fond pour la voiture et les deux roues motorisés.

Et bien non, sous l’impulsion d’un PLR (Monsieur Zaugg), 7 députés ont décidé de déclarer la fin de la guerre des transports et d’écrire un texte ambitieux donnant à l’Etat les outils pour améliorer la fluidité des trafics et la sécurité des usagers.

Il a fallu négocier, discuter mais toujours avec à l’esprit le respect de l’article 190 de notre constitution.

Et nous avons réussi.

Il fallait que lors de son examen en plénière laisser le temps au temps. Chacun pouvant s’exprimer. On ne pouvait pas passer en force. Il fallait écouter, expliquer, convaincre et surtout arriver à un résultat clair.

Le contre-projet a récolté des voix dans tous les partis sauf à l’UDC et à EAG.

Il a donc été reconnu par une grande majorité de Grand conseil comme étant essentiel pour le bien être des genevois.

Pour une fois que nous avons fait preuve d’un esprit constructif et rassembleur, des grincheux râlent.

Et bien tant pis pour eux.

06:43 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

On verra si vous assumez jusqu'au bout.
Et on le verra très vite lors de la mise en place des mesures prévues et surtout le calendrier.
Si, par malheur, il venait à l'idée de nos décideurs d'accorder la priorité des transports publics au centre avant d'avoir mis en place les mesures alternatives prévues, tous vos efforts auront été vains et la guerre reprendra de plus belle.
Ceci est un avertissement.

Écrit par : PIerre Jenni | 07/12/2015

Enfin ! Et bravo. Cela fait juste trente ans que nous attendions cela.
Je vois la, la patte d un homme d état, Luc Barthassat.
Très souvent moqué par ces confrères mais lui au moins il agit et pas pour ses intérêts mais pour ceux de la population. C est ça que l on veut et rien d autres.
Finis les beaux parleurs sans visions.

Écrit par : Patrick lLachent | 07/12/2015

Moi je suis pour le tout taxi, hybride bien entendu avec des prestations inédites comme l'épilation minute, le massage avec siège chauffant, des films pour adultes et des contes de fée lus par Pierre Jenni, le barde des transports genevois. Je serais aussi favorable à la transformation de la place Grenus en gare routière pour taxis longues distances avec un stand à saucisse au centre.

Quant aux visions de Luc Barthassat...c'est plutôt en fin de soirée à mon avis.

Écrit par : Anastase | 07/12/2015

Les commentaires sont fermés.