08/12/2015

Un joli pied de nez...

grève 2.jpg

 

C’est l’histoire de l’arroseur arrosé. Les profs ont été pris à leur propre jeu.

Ils ne sont pas les seuls à pouvoir faire grève.

Sûr de leurs droits, ils ont complètement oublié leurs élèves.

L’école n’est pas seulement un lieu de cours, mais aussi un lieu où on vit ensemble et avec.

Dispensez le savoir est essentiel, mais prévoir des camps, des fêtes, des commémorations est important.

Un professeur n’est pas seulement payé pour venir dispenser son savoir, il doit être rassembleur et pédagogue.

Vouloir supprimer sorties et fêtes veut simplement dire que cela les ennuie et que jusqu’à maintenant ils se sont sacrifiés pour les organiser.

Ils sont réellement devenus de vrais « fonctionnaires » dans le sens péjoratif du terme.

06:52 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

"Ils sont réellement devenus de vrais « fonctionnaires » dans le sens péjoratif du terme."

Vous choisissez une éléments particulier d'une situation complexe pour justifier votre haine du service public, vous qui vivez d'une rente de situation d'un métier soi-disant libéral, mais totalement dépendant des instances publics qui le protège.

Écrit par : El Captain | 08/12/2015

A mon avis c'est plus simple et mesquin que ça. Ils ont voulu toucher où ça fait mal dans l'espoir un peu maladroit de s'attirer la sympathie des élèves.
Car ces camps et ces fêtes sont aussi des moments privilégiés pour les profs qui sont payés pour faire du ski, visiter une ville d'Europe ou déambuler grimés dans la rue.

Écrit par : PIerre Jenni | 08/12/2015

Ou comment on manipule l'information. Quelques élèves d'une seule école font "grève" parce que privés de fête, de camps et de voyages d'"études" et alors? Une école dans un quartier bourgeois. Strictement aucun intérêt sauf pour les politiciens qui veulent casser les seuls vrais grévistes. Qui sont du reste bien bêtes de donner de l'argent à l'Etat qui n'attend que ça. Il y a 36 autres moyens de faire grève sans faire cadeau d'une partie de son salaire à l'Etat. Voyez les gendarmes qui font la grève des amendes. Les jours de "grève" soyez présents en classe et enseignez la répartition des richesses à Genève, en Suisse et dans le monde, enseignez la croissance de l'écart ente riches et pauvres, enseignez comment il est possible de gagner de l'argent en dormant, enseignez les mensonges délivrés quotidiennement par les médias corrompus, enseignez tout ce qui est caché à la population. Enseignez ce que vous êtes et non plus ce qu'on veut que vous soyez pour reproduire le désordre social. Vous aurez capté l'attention de vos élèves comme jamais auparavant.

Écrit par : Johann | 08/12/2015

Une école dans un quartier bourgeois ?
Ma fille est en 9ème au cycle du Renard, vous connaissez Johann ?
Une centaine d'élèves tentent une action sur WA, mais beaucoup craignent les sanctions.
Un comble si ce devait être le cas. Pour les profs, la sanction viendra de toute façon. Fallait pas abuser.

Écrit par : PIerre Jenni | 08/12/2015

Et en plus la centaine d'élèves du Renard sont des dégonflés! Et une centaine sur plus de 700... vous me faites bien rigoler.

Et non, je ne connais pas le co renard, sauf qu'ils se sont fait cambrioler une fois et que le bâtiment tombe en ruine.

Et vous vous prétendez "libertaire". La sanction de votre manque de solidarité avec les salariés de l'état viendra de toute façon. Faut pas abuser non plus. Ils ont une bonne mémoire et le cas échéant je serai là pour le rappeler.

Écrit par : Johann | 08/12/2015

Les commentaires sont fermés.