08/01/2016

La paperasse...

paperasse.jpg

 

Trop de travail administratif pour les médecins hospitaliers.

Les chiffres donnés par la FMH sont préoccupant.

Les médecins passent plus de temps devant leur ordinateur qu’avec leurs patients.

Et ce n’est pas seulement les médecins qui se plaignent. Les infirmières ont le même problème.

Résultat, ce sont les aides-infirmières qui doivent assumer l’essentiel de la relation patient-soignant.

Nous sommes en train d’être envahi par la bureaucratie et nous ne réagissons pas.

Tous actes doivent être contrôlés, calibrés, répertorier et classer.

Nous devons suivre des guides de procédure.

Mais le travail du médecin n’a pas changé depuis des dizaines d’année.

Il doit établir une relation de confiance avec son patient. Il doit expliquer, démontrer, convaincre, rassurer.

Il doit être là, à disposition.

Pas dans son bureau, devant son ordi en train de cocher et de coder.

Il semblait que l’informatique allait simplifier la vie. Il semble qu’elle complique encore plus le fonctionnement des hôpitaux.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ce n'est pas seulement aux HUG. C'est partout. Surtout dans les administrations mais aussi dans les grandes entreprises. Il y a toujours un petit malin qui, pour se faire mousser, invente des trucs à tiroirs qui "vont considérablement simplifier les choses" et qui s'avèrent n'être que des bouffeurs de temps, d'argent et de personnel.
Vous souvenez-vous d'IBM dans les années 80 ? Presque au bord du gouffre par une bureaucratie tatillonne et ubuesque. Près de 10 niveaux hiérarchiques de décision.
Et la NASA qui ne faisait plus que produire de la paperasse.

Il serait donc peut-être temps que ce soient les médecins qui définissent le cahier des charges du système HUG et non des fonctionnaires qui ne comprennent que la paperasse et font un orgasme devant une case à remplir.

Mais allez faire comprendre cela à un "responsable" (un ministre de la santé par exemple) qui ne comprend rien ni à la médecine ni à la paperasse.

Écrit par : Lambert | 08/01/2016

Les commentaires sont fermés.