10/02/2016

Personne n'en parle et pourtant ...

cour des comptes.jpg

 

L’objet n° 4 sur la liste des objets cantonaux.

Cela vous dit quelque chose ?

Une modification de la constitution, diable cela doit être important et sérieux.

Et pourtant, silence radio.

Pas un article, un débat sur ce sujet.

Débrouillez-vous, vous n’avez qu’à lire le petit cahier qui accompagne votre bulletin.

Et pourtant la question est, à mon sens, très importante.

Voulez-vous que la révision des comptes de l’Etat soit faite par un réviseur externe ou par la Cour des comptes.

Le Grand conseil avait tranché, en votant à une très forte majorité la loi sur la surveillance de l’Etat, en faveur du réviseur externe.

Et le Conseil d’Etat a déposé deux projets de loi pour mettre en pratique cette décision.

Et patatras, sans attendre le résultat du travail en commission, le Grand conseil a décidé de changer d’avis et de donner cette compétence à la Cour des comptes.

Cela va poser un gros problème administratif. Il faudra engager du personnel spécialisé dans la révision, qui va être utilisé qu’une partie de l’année. Il faudra donc lui prévoir d’autres tâches.

Mais imaginez le problème de cohérence, une même personne pourra donner un avis sur un service de l’Etat puis dans le même temps se contrôler elle-même si elle participe à la révision des comptes.

Juges et avocats en même temps.

Quand aux magistrats, élus par vous, de la Cour, un seul à les compétences de réviseur.

Et finalement cela ne va pas coûter moins cher à l’Etat, mais probablement plus cher.

Votez NON le 28 février.

06:54 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

"Et pourtant, silence radio.

Pas un article, un débat sur ce sujet.

Débrouillez-vous, vous n’avez qu’à lire le petit cahier qui accompagne votre bulletin."

C'est pourtant justement ainsi que toute votation devrait se faire. Pas d'émissions TV/radio partisane, pas d'enfumage, pas de blabla...

Juste le texte soumis, prise de position et argumentaire du POUR, idme pour le contre Et basta.

Cela n'en serait que plus sain!

Écrit par : Pierre Roche | 10/02/2016

Monsieur Buchs,
Il faut au contraire voter OUI, si je me réfère aux arguments UDC-MCG-PS-Verts-EAG:
1) la Cour des comptes contrôle aussi les communes genevoises et de nombreuses institutions privées subventionnées: le personnel nouvellement engagé pour la révision pourra donc être employé le reste de l'année sur d'autres sujets. Cela empêchera aussi le problème de cohérence que vous imaginez.
2) Selon le rapport annuel, il y a déjà 6 experts-comptables à la Cour des comptes qui proviennent tous du Big 4 et qui ont l'habitude du métier de réviseur. Comme ils connaissent mieux l'Etat que les réviseurs privés, ils iront plus vite et réaliseront mieux leurs tâches. Ensuite la Cour n'aura pas besoin de facturer une marge commerciale comme un privé.
Expliquez-nous donc comment se pourrait-il que cela coûte plus cher ?

Écrit par : Jacques Haenni | 10/02/2016

le GC s'est ravisé en dernière minute, pour une fois une décision sage:
- oui au Contrôle par la Cour des Comptes: c'est son rôle. et son expertise!
- avec confirmation dans la constitution genevoise.


Experts et Expertise de la Cour des Comptes : déjà fonctionnels depuis David Hiler, déjà reconnue

Souveraineté helvétique et Sécurité cantonale : Protégeons la protection des données.

Définitivement NON à toute externalisation.

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 11/02/2016

Les commentaires sont fermés.