21/12/2007

Boycottez la SWICA !

Ils ont osé. Cela devient une habitude. Pour Noël, la SWICA nous offre une nouvelle liste de médecins.

Chaque année le suspense est à son comble. Que vont-ils inventer ?

J'imagine un homme seul, au fond d'un couloir, dans une pièce sans fenêtre, écrivant, tel un copiste du moyen-âge. Il biffe, il rature et enfin après plusieurs mois, il peut, triomphant, montrer au Monde : LA LISTE.

Allez. cette année, c'est les psychiatres qui si collent. Chacun son tour !

Et comme d'habitude, personne n'a été consulté.

Et comme d'habitude, les collègues décédés côtoient les collègues à la retraite.

C'est l'inventaire à la Prévert.

Tenez un petit exemple : il y a quelques années, la SWICA a établi sa fameuse liste annuel. Dans mon quartier, aucun médecins généralistes ou internistes n'étaient mentionnés. Diable, mais pourquoi ? Qu'avions-nous fait ? Rien à part de se situer à proximité d'un centre de santé de cette assurance. Saine concurrence.

Nous les avions attaqués en justice. Le jour de l'audience, la SWICA avait délégué un responsable ne parlant pas le français. Etrange... Lorsque le président avait demandé pourquoi je n'étais pas sur cette fameuse liste, il avait été répondu que j'étais trop cher. Pas de chance, j'avais sur moi les chiffres de Santé Suisse me concernant. Je me situais 20 % en dessous de la moyenne.

Alors ne faites pas confiance à cette assurance.

Suivez l'exemple des psychiatres, boycottez...

Et ne croyez pas aux statistiques des assureurs maladies.

Allez, pour la route, un petit exercice. Surfez sur le site de Santé Suisse et consultez le graphique du mois.

Si vous pouvez me donner une explication claire sur sa signification, je vous offre toute ma considération et c'est peu dire.

Organigramme officiel de la SWICA... Mais qui est André ?

06:02 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

20/12/2007

Politiquement correct !

Noël c'est tendance.

Mais attention, lorsque vous en parlez, ne prononcez pas le terme de fête religieuse.

Alors là stop, vous allez en prendre plein les gencives.

S'il vous plaît, on ne parle pas de religion. Nous pourrions choquer.

C'est quand même étonnant ce refus de discuter de ses origines, de ce qui fait sa culture, de ce qui cimente une société.

L'argument choc : il ne faut pas blesser les autres religions ou les autre convictions.

Expliquer tout simplement à un enfant ce qu'est Noël, est-ce l'endoctriner ?

Le repect des autres passe par l'acceptation de leur croyance et de leur pratique.

Les fêtes religieuses doivent être enseignées à l'école. Elles doivent être célébrées et respectées.

Nous devons nous ouvrir sur la culture des autres, mais nous devons également montrer qui nous sommes.

L'affirmation de soi n'est pas une aggression. Elle permet de se structurer.

Il faut d'abord s'accepter avant de pouvoir comprendre son voisin.

Alors parlez de Noël, sans honte...

 

 

06:16 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

19/12/2007

C'est toujours les mêmes qui trinquent !

Vent de panique chez les rentiers AI.

Plusieurs de mes patients ont reçu une lettre leurs annonçant que la rente complémentaire pour leur conjoint était supprimée au 1er janvier 2008.

C'est la loi, c'était prévu.

Mais en Suisse, l'administration est incapable de fournir des explications claires et simples.

Imaginez, une personne, ne parlant pas ou mal le français, recevant une courrier de l'AI, même pour moi c'est du charabia.

Imaginez, les explications que vous devez fournir et si il est possible de les comprendre.

La 5ème révision a supprimé les rentes complémentaires pour les personnes qui les touchent encore. Pour les malades ayant reçu leur rente après le 31 décembre 2003, la rente complémentaire était déjà supprimée.

Ces rentes peuvent être compensées par le deuxième pilier, l'assurance accident ou l'assurance militaire ou les aides complémentaires du canton. OK vous me suivez...

Très bien est-ce que vous croyiez que mes patients m'ont compris ?

Qui peut les renseigner, qui peut les aider ? Comme d'habitude l'assistante sociale de leur quartier, si elle a le temps, pas l'AI...

Mais en fin de compte le problème n'est pas là. Pour la plupart de ces gens, perdre 500 à 600 francs, c'est tragique.

Toutes vos explications ne serviront à rien, le porte-monnaie est vide et il faudra, une fois de plus, aller quémander des aides complémentaires. Ce qui veut dire que chaque mois il faudra justifier ses dépenses.

Vous savez, il n'y a rien de plus humiliant que de devoir "mendier".

Et où est l'économie, puisque les cantons devront payer ce que la confédération ne donne plus !

 

06:23 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/12/2007

Dernières nouvelles de notre subconscient.

Notre subconscient a bon dos. Il est toujours le responsable de ce que nous ne voulions pas faire ou alors il sert d'excuse.

Nous pensons qu'il marche automatiquement et qu'il n'a pas ou peu de relations avec notre conscient.

Et bien, nous avons probablement tout faux. Les dernières recherches, dans ce domaine, ont montré une relation très étroite entre ces deux entités. Les scientifiques se demandent même si ce n'est pas le subconscient qui décide de faire fonctionner le conscient lorsqu'il le juge utile.

Cela fait un peu froid dans le dos. Sommes-nous ce que nous pensons être ?

La question n'est plus : A quoi sert notre subconscient mais à quoi sert notre conscient ?

Il faut imaginer notre subconscient comme un immense disque dur contenant tous les savoirs et connaissances accumulés par nos ancêtres. Notre comportement est probablement dicté par ces données. Par exemple, la compréhension des langues, l'apprentissage de certains gestes par l'enfant, la créativité, mais aussi nos peurs, nos craintes, certaines de nos réactions que nous n'arrivons pas à interprêter.

Tiens un petit exemple tout bête; pourquoi les personnes qui ont l'habitude de sauter un repas prennent-elles du poids ?

Notre subconscient a probablement encore la notion de famine. Il est possible qu'il donne l'ordre de faire des réserves au cas où.

Passionnant !

Et notre conscient ? Sert-il à éviter de penser que notre subconscient décide de tout ? Est-ce un leurre ?

Probablement pas.

Mais alors à quoi sert-il ? A l'aide !

Quelles andouilles ces scientifiques, ils ne pourraient pas nous laisser tranquilles !

 

 

 

 

06:07 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

17/12/2007

Une histoire de cornes !

Je me suis toujours demandé pourquoi Moïse portait des cornes.

Je vous entends venir, petits canailloux ... mais cette explication triviale ne pouvait être prise en compte dans le cadre d'un texte sacré.

En visitant la magnifique exposition sur Philippe de Champaigne (Musée Rath à genève) j'ai eu la réponse.

Tout bêtement un problème de traduction, car il était écrit, en hébreu, que Moïse descendait tout étincelant du Mont Sinaî et le traducteur s'est trompé et a écrit cornu.

Les deux termes s'écrivent presque la même chose.

Et voilà l'explication.

Ce qui est drôle, c'est que pendant longtemps personne s'est posé la question de la signification des cornes.

Moïse monte au Sinaï. Il reçoit les Tables de la Loi et en plus (cadeau) des cornes.

C'est normal, c'est dans la logique des choses et on passe à la suite.

Lorsque les artistes ont connu l'explication, ils ont continué à lui faire porter des cornes par convention.

Philippe de Champaigne, lui, a trouvé un autre solution. Il a peint deux rayons de lumière.

Subtil...

Allez voir cette exposition, elle est magnifique. Ce peintre est trop méconnu et c'est dommage.

 

 

06:27 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

15/12/2007

Place Grenus

Elle est super ma place.

Un petit coin de verdure au centre de Genève, un petit air de sous-préfecture, un endroit improbable.

Je l'observe quasiment tous les jours de l'année. Je la vois vivre, se surmener, s'énerver et se reposer.  

Il faut dire qu'il y a du monde, du mouvement, des engueulades, des coups de klaxon, des langages bizarres, des nationalités du monde entier et quelques contrôlleurs du trafic rasant les murs.

Et puis des petits moments de vie surréalistes.

L'autre jour, une dame bon chic bon genre laisse sa grosse voiture en plein milieu de la rue, mais vraiment en plein milieu, même une Smart n'aurait pas pû passer. Tranquillement elle va faire ses courses. Vous pouvez imaginer ce qui advint. Un camion, deux camions, trois camions, la fureur , les cris, les conciliabules. 5 minutes passent, dix minutes... à l'aide la maréchaussée. Après 15 minutes, les chauffeurs de camions se regroupent derrière un véhicule pour parler et ils ne peuvent pas voir la dame revenir comme une fleur, toujours aussi belle, ranger ses courses et démarer comme si de rien n'était. La police arrive, les chauffeurs moulinent des bras pour désigner le scandale et là... le vide, le rien.

Allez je vais les aider , je vais cafter, la voiture était une Range.Rover et la dame était....

Allez ses cheveux étaient ...

Devinez !

 

 

11:13 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

14/12/2007

De l'importance de l'inconscient !

Comme une grande majorité des Suisses, j'étais hier à 8 heures, garde-à-vous, devant mon ordinateur pour écouter la déclaration de madame Widmer-Schlumpf.

Le suspence à son comble, oui, non , son habillement semblait dire oui, son petit sourire aussi, mais peut-être quand même, face aux rangées des hommes UDC sévères et courroucés, non.

La suite, vous la connaissez.

Notre bon premier citoyen, monsieur André BUGNON, était là comme un maître d'école, dur mais juste, à attendre la réponse.

Et là son inconscient a pris le dessus. 

Un petit remerciement et la mauvaise élève était renvoyée dans la salle pour devoir entendre l'inspecteur en chef (monsieur le chef du groupe UDC) lui passer un sacré savon.

Ah la coquine, ah l'impertinente, ah la renégate. ouste à la porte. Tu n'existes plus, dieu le père te rejette. C'était biblique, un remake de la sortie du jardin d'Eden.

Franchement j'ai été choqué, quel manque de respect.

Il est vrai, il s'est excusé !!!

Vous croyez vraiment qu'il la fait exprès... non...

 

 

 

 

06:37 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

13/12/2007

Erreur de casting

Bon voyage monsieur Dumollet Blocher.

Je ne vais pas vous regretter. Vous n'aviez rien à faire au sein du collège gouvernemental.

L'argent n'achète pas tout. Le clown triste (Perrin) et le pseudo baladin hyperthyroïdien (Freissinger) ont perdu leur père. Je me demande si leur psychothérapie sera prise en charge par la LAMAL.

Il est étonnant qu'un chef de parti, se disant nationaliste, ait si peu compris le fonctionnement de nos institutions. Le consensus connaît pas. Le respect de l'autre, on oublie. L'arrogance comme argument politique et le non respect de la constitution comme leitmotiv

Et vous savez la meilleure. J'ai vraiment l'impression qu'une bonne partie des élus UDC sont très contents de cette situation.

Bref passons, ce n'est que l'illustration de la fable de monsieur de La Fontaire qui parlait d'une certaine grenouille...

Le plus important c'est l'émergence d'une nouveau centre moderne et dynamique associant les socialistes, les écologistes et le PDC. La nouvelle majorité qui va gouverner la Suisse est là.

Il est également probable qu'une nouvelle droite va se créer en associant les Radicaux, les Libéraux et l'UDC non Blochérienne.

Et voilà le travail... Bien joué les jeunes !

 

 

 

 

06:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

12/12/2007

Une nouvelle façon de payer son traitement !

Imaginez que votre caisse maladie propose à l'industrie pharmaceutique de payer votre traitement que si il marche !

Et bien cette possibilité existe déjà en Angleterre.

Le gouvernenement anglais a refusé de rembourser un médicament contre le cancer car il était trop cher (24 000 livres sterling). La firme pharmaceutique, qui le fabrique, a alors proposé de se faire payer qu'en cas de réussite. En cas d'échec, les coûts sont pris en charge par le fabricant.

Le problème du remboursement des traitements de pointe, surtout en oncologie ou pour certaines maladies inflammatoires, va se poser ou se pose déjà. Cette façon de procéder est intéressante et elle doit, je pense, être discutée en Suisse.

Il est évident, que pour que cela fonctionne, nous puissions juger des effets positifs par des mesures objectives. Pour ce type de maladies, il existe déjà des protocoles de suivi qui sont fiables et faciles à suivre.

Ce genre de mesure permettra de mettre rapidement à disposition, de tous les malades, des traitements novateurs.

Il ne faut pas que ces thérapies soit réservées à des patients aisés pouvant s'offrir une assurance complémentaire. 

Qu'en pensez-vous ?

 

 

 

 

 

 

 

06:24 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

10/12/2007

Testiculos habes et magnos ...

Comme le disait Gustave Flaubert à Alphonse Daudet !

Certaines fois il faut oser et en avoir.

Mercredi c'est le grand matin.

Va-t-on enfin faire de la politique en Suisse en exigeant le changement.

Les écologistes ont eu le culot de poser la question de la nonréélection de monsieur Blocher.

Le PDC doit apporter une réponse crédible en présentant un candidat.

Le consensus n'existe plus depuis de nombreux mois, par la faute de l'UDC.

Cet argument n'est plus valable. Il faut en tirer la conclusion qui s'impose.

Les radicaux, le PDC, les socialistes et les écologistes doivent s'entendre pour réinventer un programme de gouvernement crédible et moderne.

Cette idée peut faire peur, mais elle est porteuse d'avenir.

La Suisse doit prendre un nouveau départ mercredi.

On se tient les pouces. 

 

23:06 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

09/12/2007

Cette année vous ne pouvez pas partir en vacances pour la nouvelle année

Et oui, faites un petit effort.

Genève a l'honneur d'accueillir 40 000 jeunes du monde entier.

C'est pas rien. Il faut montrer que nous sommes solidaires et que nous pouvons, durant 4 jours, donner la priorité à l'ouverture vers autrui.

Nos vacances peuvent attendre.

Allez, à la place de vous dorez au soleil (attention le soleil est cancérigène) ou de skier sur des pistes enneigées artificiellement (c'est certain il ne neigera pas cette fin d'année) vous pourrez découvrir, tout en restant chez vous, d'autres horizons, d'autres façons de penser.

Alors vous êtes convaincus.

Non. 

Tant pis pour vous, tant pis pour Genève.

Vous préférez probablement l'Eurofoot et ses fonflons, son bon commerce et ses litres de bière.

40 000 jeunes qui viennent prier, de toutes religions, sans risque de débordement, dans un sentiment de paix universelle, c'est tellement ringuard !

Pas besoin de CRS, mais simplement de 2 m2 dans un appartement.

Alors oui.

Vous savez Taizé est à l'origine genevoise. C'est important.

Un super grand merci par avance.

 

 

 

 

21:36 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

08/12/2007

Super... demain c'est l'Escalade !

L'Escalade c'est un peu la madeleine de Proust pour nos autres "bons" genevois.

Enfin "bons" genevois c'est à voir, mélangés comme nous sommes.

Pour moi la moitié de ma famille est savoyarde, alors ...

Mais cela ne fait rien. C'est quand même super.

Je trouve que cette fête est une liturgie. Attention il ne faut pas que je froisse, en bon catho, nos amis protestants. Mais Calvin et Théodore de Bèze sont un peu mes cousins.

Qu'il pleuve, qu'il neige (rarement), qu'il fasse une cramine de tonnerre de Dieu, nous sommes tous là, toujours au même endroit. Nous les voyons passer, nous les connaissons tous. Regarde ...

Le bourreau me fait toujours autant peur.

Nous écoutons avec recueillement la déclaration et nous chantons.

Tous ensemble nous remercions Dieu. On a les frissons.

C'est comme cela simple et émouvant.

Alors à demain, où vous savez...

 

 

 

10:48 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/12/2007

Se faire de bons vieux os...

Il faut agir.

Connaissez vous l'ostéoporose ?

Il s'agit simplement de la diminution de la masse de vos os. En dessous d'une certaine limite, vous risquez de faire des fractures.

Je pense que vous avez tous entendu parler de la fracture du col du fémur ou des tassements de vertèbres.

Savez-vous que cette maladie est un problème majeur de santé publique ?

Elle est facile à diagnostiquer (en faisant un examen appelé minéralométrie ou densitométrie osseuse) et à traiter.

Et pourtant...

En France, 20 % des femmes à risque font une minéralométrie et seulement 30%, de ses 20 %, bénéficient d'un traitement adéquat.

Toujours en France, 600.000 densitométries sont faites par an alors qu'il faudrait en prévoir 6 fois plus. Et nous ne comptons pas les hommes.

Je pense que ces chiffres sont également valables pour notre pays.

Alors que faire et pourquoi cette inertie.

Premièrement, trop de médecins pensent que l'ostéoporose fait partie de l'évolution naturelle du corps humain.

Deuxièmement, il ne semble pas que ce sujet mobilise nos autorités. Et comme en Suisse, la prévention est le parent pauvre de la médecine...

Troisièmement, les assurances ne remboursent pas la minéralométrie de dépistage.

Il faut donc, et c'est une propositions des rhumatologues français, que l'Etat offre à toutes les femmes, de plus de 65 ans, une minéralométrie.

Qu'en pensez-vous ?

 

 

 

 

06:33 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

06/12/2007

Swisscom vous aime... Fable

Un grand bonjour.

Je suis de retour après quelques jours de formation continue.

Chaque fois que je quitte ma tanière, il m'arrive un petit problème avec ma régie préférée.

Paf, plus de tonalité, plus rien : le silence absolue, le vide intersidéral. Embêtant pour un cabinet médical.

Alors commence la quête du Graal : Obtenir d'une charmante téléphoniste un début de considération et surtout une oreille attentive (ce qui est un comble dans ce métier).

C'est comme dans la chanson, on obtient des promesses, promesses, promesses...

Un jour passe, deux jours passent, rien, toujours rien. La moutarde monte au nez du bon citoyen. Que faire. Mais oui... je suis bête, il faut passer par l'installateur du téléphone. Comme c'est un privé, il vient dans les 30 minutes, pour nous dire : " Mais c'est un problème de ligne, donc c'est Swisscom"

Eh eh que faire. Le bougre a une solution, un numéro secret à Zürich et le tour est joué. La panne est réparée en moins d'une heure, sans excuse et sans explication.

Alors vous avez compris. Si vous avez un problème, Swisscom vous prendra au sérieux que lorsque qu'un privé sera venu constater ce que vous avez déjà constaté.

Pourquoi faire simple...

Allez un peu d'humour pour nous détendre...

 

 

09:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

01/12/2007

Je croyais qu'il étaient 7 !

Quel silence !

Ils ont disparu. Il n'en reste qu'un.

Peut-être que les vacances de Noël ont déjà commencé.

Je n'étais pas fier de nos conseillers fédéraux, mais alors là ce n'est plus une question de valeur mais de courage.

La fuite n'est pas une politique.

Il faudra un jour expliquer aux andouilles de citoyens, que nous sommes, pourquoi un rapport est demandé et qu'une fois celui-ci rendu, on le jette à la poubelle.

Et on laisse l'ineffable Blocher parler à la presse pour dire que toute façon ce rapport ne signifie rien et que la sainte vérité sort toujours de sa bouche.

Et dire que ce cirque va continuer 4 ans.

Ah oui une dernière chose,  le jour où le pseudo complot contre monsieur Blocher a été révélé, je me rappelle très bien que j'ai eu une impression très bizarre. J'écoutais la radio et je l'ai entendu se défendre. Sa voix était celle d'un homme aux abois, complètement paniqué et qui n'arrivait pas à alligner 2 mots correctes de suite. 

Je me suis dit : "Blocher a menti. il est cuit"

Est-ce que je me suis trompé ? 

 

 

 

 

10:45 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

30/11/2007

Assurances suite et pas encore fin...

Comment faire pour bien faire.

Comment soigner son patient, si les assurances vous pensent incompétents !

Dernières nouvelles du front.

Vous décidez de mettre un patient en arrêt de travail pour un état dépressif grave. Vous débutez un traitement adéquat. Vous prennez du temps. L'assuré adhère complètement à la thérapeutique. Vous avez besoin de quelques semaines de prise en charge. Les progrès s'annoncent et là patatra, l'assurance perte de gains écrit : "Chère Madame ou Cher Monsieur, si à partir de telle date vous n'êtes pas pris en charge par un psychiatre nous arrêterons le versement de nos prestations."

Votre patient panique. Le stress péjore son état clinique. Un fragile équilibre est rompu.

Mon seul défaut : Je ne suis pas psychiatre.

Mais je connais mes limites et je n'hésite pas à demander de l'aide aux confrères.

Les assurances perte de gains ont-elles le droit de se comporter ainsi ?

Il faut que nous puissions bénéficier, le plus vite possible, d'un avis de droit sur cette question.

Je me répète, je lai déjà écrit.

Ce genre de pratique signe la mort du médecin de famille.

 

06:44 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

29/11/2007

Taser, attention danger !

Vous avez constaté, une nouvelle mode est née : Le test de certaines armes par nos politiciens UDC.

Le père (Blocher) l'ayant fait, le fils (Perrin) ne pouvait que répéter ce geste au combien viril.

J'appelle cela le syndrome du fils de Guillaume-Tell.

Est-ce que se faire tirer dessus par un taser signifie que cette arme est sans danger ?

Non, car vous n'êtes pas dans les mêmes conditions que lors d'une intervention de la police.

Il faut le dire et le répéter, cette arme est dangereuse. Au Canada, il y a eu probablement déjà 3 décès.

Recevoir brusquement une telle décharge électrique peut provoquer un arrêt cardiaque ou un arrêt respiratoire chez une personne en grand état de stress.

Je ne pense pas que la police consulte le dossier médical du contrevenant avant de lui tirer dessus.

Et que penser de l'argument qui consiste à dire que ce moyen peut avantageusement remplacer l'utilisation d'une arme à feu ?

Le problème : c'est que son usage va se banaliser. Tirer à balles oblige une grande réflexion et une procédure très précise.

Le Taser, non, puisque les politiciens UDC ne meurent pas.

Trève de plaisanteries.

Nous, les médecins, devons tout faire pour empêcher l'utilisation de ce genre d'arme. Le risque de bavure est trop grand.

Comment vont réagir les porteurs de pace-maker, les asthmatiques, les cardiaques ?

La Police doit pouvoir utiliser d'autres moyens.

 

 

 

06:30 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

28/11/2007

Santésuisse a probablement tout faux !

L'Office fédéral de la justice vient de publier un avis de droit.

Ce texte est essentiel.

Il dit enfin ce que les médecins clament depuis des années.

Santésuisse s'est arrogé des droits qui n'existent pas dans les textes de lois.

Premièrement, lors de campagnes électorales, cet organisme doit faire preuve d'une plus grande transparence et doit clairement dire d'où viennent les fonds employés.

Deuxièment, et cela est le plus important, la gestion de l'assurance maladie sociale est une tâche officielle.

Elle incombe à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Par exemple le contrôle de l'économicité des coûts des médecins doit revenir à cet organisme fédéral. Le déléguer aux caisses est un non sens.

C'est comme si les médecins, chaque année, contrôllaient les caises maladies et décidaient des primes.

Il faut également que l'OFSP travaille avec ses propres statistiques et qu'il arrête d'utiliser, sans aucune critique, les chiffres donnés pas Santésuisse.

Franchement, il est scandaleux que la Confédération, par paresse ou opportunisme politique, ait délégué à un lobby la gestion de notre santé.

Il faut que les citoyens suisses réagissent et demandent, qu'enfin, une enquête sérieuse soit menée sur le fonctionnement de l'OFSP et de Santésuisse.

La vérité sur les coûts de la Santé est à ce prix. 

 

 

 

 

 

06:28 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

27/11/2007

L'origine du rire !

Aujourd'hui le sujet est sérieux.

Les ricanements sont interdits.

Savez-vous pourquoi il est nécessaire de rire ?

Simplement pour faire mieux fonctionner votre cerveau.

Un scientifique russe. monsieur Igor SUSLOV, a mis en évidence que lorsque nous écoutons une plaisanterie, le cerveau va d'abord penser à une erreur. Il devra donc faire un grand effort pour intégrer cette erreur en la décodant.

L'exercice est, semble-t-il, essentiel pour conserver de bonnes connexions cérébrales et éviter de développer certaines démences.

Alors, n'attendez pas pour faire vos exercices et surtout ne soyez pas égoïstes. Testez vos plaisanteries en public. Faites en profiter les autres ! 

Et puis le rire est contagieux. Savez-vous que vous avez 30 fois plus de chance de rire lorsque vous êtes en présence d'autres personnes ? Le rire est important pour votre socialisation.

Alors pas de traitement, pas de vaccin. Riez plusieurs fois par jour et faites rire votre voisin ou votre aninal.

Et oui, les autres espèces peuvent rire. Le docteur Jaak Panksepp, de la Washington State University, a démontré que les rats émettaient des bruits , dans la fréquence des ultrasons, similaires à des rires.

Alors commençons, tout de suite, les exercices...

 

 

 

06:30 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

26/11/2007

Pas assez de psychiatres ?

La question est d'importance.

La réponse n'est pas aisée.

Première constatation : Le nombre de psychiatres, en pratique indépendante, est en train de dépasser les médecins de premiers recours.

Deuxième constatation : Genève est probablement le ville au monde qui a le plus de psychiatres, battant Buenos-Aires et New-York.

Troisième constatation : Il est de plus en plus difficile, pour un patient, de trouver un psychiatre qui le prend en charge.

La réponse semble donc oui.

Mais sommes-nous pas en train de créer un besoin ?

Une grande partie des problèmes psychologiques, peuvent être pris en charge par un médecin de premier recours. C'est même là son essence, les cas compliquées et difficiles étant délégués aux spécialistes. 

Malheureusement, nous sommes en train de constater que la prise ne charge des patients est de plus en plus compartimentée, principalement sur le demande des assurances pertes de gain, des tribunaux et des employeurs.

Cet état de fait doit nous interpeller. Les politiques demandent que le médecin de premier recours assume de plus en plus de responsablité, alors qu'une autre partie des décideurs le considére comme incapable de poser certains diagnostics.

Peut-être..

Mais pour moi, nous devons obligatoirement nous poser la question du fonctionnement de notre société. C'est sûrement là que réside le problème.

En définitive, cette interrogation n'était pas si anodine.

Faut-il continuer à vivre de cette façon, la plus part du temps seul dans son coin, sans repère, stressé par son travail, sa famille et son hypothérique réusite ?

 

 

06:24 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook |  Imprimer | | | |